Le Front National de Haute-Garonne clôture son année militante à Gaillac-Toulza

0
694

Réuni comme un symbole dans ce village où le Front National recueille désormais 49,5% des voix, le FN31 organisait dimanche dernier sa première fête champêtre à Gaillac-Toulza pour clôturer l’année militante écoulée. Conforté par la réussite lors des dernières élections régionales de décembre dernier, le chef de file régional Louis Aliot était accompagné de la quarantaine d’élus siégeant désormais au sein de l’hémicycle de la nouvelle région.

Si cinq membres du parti communiste ont tenté de faire interdire ce rassemblement quelques jours avant en faisant irruption dans la mairie, accusant le FN d’avancer à « visage masqué », ce sont bien plus de 300 personnes qui étaient réunies sans voile ni masque autour d’un déjeuner.

Lors de son discours, Louis Aliot a abordé les thèmes plus nationaux et régionaux, tirant un premier bilan de la mandature au sein du « Delgastan ». Fustigeant le nouveau règlement intérieur du Conseil Régional « bridant le droit de l’opposition » et promettant de faire un recours devant le Conseil d’Etat pour invalider le nouveau nom de la Région Occitanie, « validé par seulement 1,5% de la population ».

Le Brexit a évidemment été évoqué, confirmant l’hostilité grandissante envers les institutions de l’Union Européenne et la volonté des peuples à reprendre son destin en main. Les représentants du parti n’ont pas oublié de lancer un message d’encouragement à leur allié du FPO en Autriche dans la seconde élection présidentielle, invalidée dans un premier temps pour cause de fraude de la part du candidat écologiste.

Concernant la polémique agitant le Front National le week-end dernier sur les tweets de Thomas Laval, assistant parlementaire de Sophie Montel, soutenant la Gay Pride de Paris au nom du FN Science Po, et d’autres propos insultants à l’égard des pieds-noirs, Louis Aliot appelle à « résister de l’intérieur » pour faire face à la nouvelle vague défiant les valeurs traditionnelles du parti.

C’est dans une ambiance champêtre que les militants, adhérents et sympathisants ont poursuivi la journée autour d’animations jusqu’à la diffusion de la finale de l’Euro de football accompagné d’un barbecue convivial. Si la France n’a pas su s’imposer sur le terrain sportif, le Front National compte bien s’imposer sur le terrain électoral.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ecrivez votre commentaire
Entrez votre nom