Ce samedi, c’était un peu … agité à Limoux.

0
1141
AFP / PASCAL PAVANI

Alerté par l’arrivée prochaine de 90 migrants à Limoux (Aude), commune de 10 000 habitants, le Front National a organisé samedi 15 octobre une manifestation de protestation. Infos-Toulouse s’est rendu à l’événement.

Organisée par Julien Rancoule, responsable FN du canton limouxin et Nicolas Brunet, coordinateur régional du FN Jeunesse, la manifestation comptait derrière la banderole de tête quelques élus de la région dont Marie-Christine Parolin et Christophe Barthès. Une centaine de patriotes suivait, rapidement rejoints par une autre centaine de Limouxins. Dans le cortège figurait Renaud Camus, théoricien du « Grand remplacement », accompagné par Alexia de Bermont, co-fondatrice du Cercle des Capitouls. Richard Roudier, président de la Ligue du Midi était aussi présent dans l’Aude hier. Aucun membre des Républicains n’avaient quant à eux pris la peine de se déplacer.

Face à eux, largement encadrés par les forces de l’ordre sur la place de la République, plusieurs dizaines de contre-manifestants, entourés par des violons, des tam-tam ou encore des triangles, ont envoyé des baisers à la foule et aux manifestants anti-migrants. Néanmoins, cette ambiance qui se voulait bon-enfant a rapidement dégénéré faisant place à des insultes, des invectives et des appels à la violence de la part des pro-migrants, une dizaine d’entre eux tentant même de forcer la barrière de la gendarmerie mobile.

Malgré une tension extrêmement palpable, la marche anti-migrants a duré une heure sans incident, s’est achevée par une glorieuse Marseillaise et une ovation pour une jeune femme ayant brandi le drapeau français depuis sa fenêtre, au vu et su de ses concitoyens pro-migrants.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ecrivez votre commentaire
Entrez votre nom