Dominique Reynié, l’oublié des élections régionales

0
586

Dominique Reynié, l’oublié des élections régionales Il y a un an déjà, le téméraire Dominique Reynié, consultant et politologue de la stratosphère parisienne, sautait en parachute sur la région LR-MP. L’atterrissage fut l’un des plus catastrophiques de l’Histoire des élections régionales dans le Sud-Ouest. Et pour cause, avec ses 520 028 voix, il ne finit qu’en troisième position, derrière le Front National de Louis Aliot.

Dès le début soumis aux divisions profondes de son clan, le candidat, étranger à toutes les manigances politiques auxquelles nous ont habitué les notables du Parti Socialiste et de l’UMP (LR), s’est retrouvé isolé. Choisissant de défendre des thèmes risqués tels que l’ouverture Européenne – dans une optique fédéraliste –, l’ouverture à l’immigration , il n’avait pas su convaincre un électorat de plus en plus facilement acquis au conjoint de Marine Le Pen.

On ne sait pas encore aujourd’hui ce qui lui a le plus desservi : Une personnalité orgueilleuse dans la droite lignée du parisianisme décadent, un parcours professionnel aussi remarquable que classique ou des choix politiques complètement dénaturés par la réalité de la situation ; sans même parler de la vague Bleu Marine. Ce qui est sûr, c’est qu’il a manqué du début à la fin de cette campagne d’une certaine élégance.

Incapable de remporter cette région, largement battu par le PS et le FN, il se retire. Car un siège de « simple » conseiller régional ne saurait lui suffire. Abandonnant ses militants et ses prétentions sur la nouvelle grande région, le feu Dominique Reynier s’en est allé retrouver les siens dans les rues pavées de la capitale ; la décision du Conseil d’État ne venant que conforter sa lâcheté.

Reynié est oublié.

La politique change dans ce pays ; la consistance des lignes politiques et des personnalités est maintenant un enjeu particulier. Les politiques apprendront alors qu’on ne saute pas d’un avion sans préparation.

 

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ecrivez votre commentaire
Entrez votre nom