La forteresse de Montségur : dernier bastion du catharisme

2
165
Montségur
Vue sur le château de Montségur depuis le village du même nom (Ariège, France). © Wikipedia
Le château de Montségur, à moins de 2 heures de Toulouse est dressé à plus de 1207m d’altitude sur un gigantesque rocher appelé « pog ».

Même si le site semble avoir été fréquenté par l’occupation romaine, on ne dispose que de très peu d’indices pour reconstituer l’histoire de Montségur du Haut Moyen-âge jusqu’au XIIIe siècle. À cette époque, Raymond de Péreille, descendant des seigneurs de Mirepoix et seigneur de Montségur, relève la place fortifiée dont l’origine n’est pas connue, à laquelle sont annexées des habitations.

Au même moment la religion cathare s’étend dans tout le Languedoc et l’Église catholique n’a pas d’autre solution que de recourir à la force pour ramener dans le droit chemin ceux qu’on appelle « les hérétiques ». C’est la croisade contre les Albigeois.

Montségur, siège et capitale du catharisme

En 1232, Montségur devient le siège et la capitale du catharisme avec plus de 600 habitants.

En 1243, à la tête d’une armée de dix mille hommes, Hugues des Arcis, sénéchal du roi de France à Carcassonne, et Pierre Amiel, évêque de Narbonne, mettent le siège devant la forteresse. Ce siège durera onze mois environ. Les assiégés se rendent le 16 mars 1244 et plus de 200 cathares ne voulant pas renier leur religion ou fuir, monteront sur le bûcher.

Lire aussi : Rocamadour, cité de légendes et de miracles

Raymond de Péreille s’échappa lors du siège de Montségur mais fut peu après emprisonné à Carcassonne.

Une vue incontournable à couper le souffle

Avant de s’élancer à l’assaut du « pog », le sentier passe devant une stèle érigée en 1960 portant la croix de Toulouse. L’accès au château se fait par un sentier de montagne (non accessible aux handicapés) avec une marche d’environ vingt minutes. Il est ouvert de février à décembre avec la possibilité de visites guidées.

Il offre un panorama remarquable sur les rides du Plantaurel, la coupure de la vallée de l’Aude et le massif du Saint-Barthélemy.

Le musée archéologique, situé dans le village de Montségur, au pied du rocher, abrite les nombreuses découvertes des fouilles sur le site historique du château (boulets, ciseaux, armes et objets de la vie quotidienne du XIIe siècle). Le musée est ouvert tous les jours, sauf en janvier.

Alicia de Ligny.

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ecrivez votre commentaire
Entrez votre nom