Abbaye-école de Sorèze, la Maison des Illustres

0
189
Abbaye-école de Sorèze

Henri de la Rochejaquelin, Déodat de Severac… L’abbaye-école de Sorèze est devenue au fil des siècle le collège le plus réputé du royaume, où les aristocrates apprenaient le métier des armes. 

L’abbaye-école de Sorèze est un vestige d’une très ancienne abbaye datant du VIIIe siècle. L’abbaye Sainte-Marie de la Sagne, fondée en 754 par l’ordre des bénédictins sous Pépin le Bref dans le petit village de Sorèze (nom tiré du latin Suricinum signifiant « le petit Sor »), a connu de nombreuses attaques de la part des Normands, des calvinistes en 1571 et des protestants en 1573, la laissant détruite à chaque fois.

Il faut attendre 1638 pour que l’abbaye renaisse de ses cendres grâce au travail acharné des moines venus de Paris. Seulement quatre ans après, l’abbaye resurgit de ses ruines, avec un style classique.

D’abord un collège, ensuite une école militaire

En 1682 l’abbaye devient un collège et la qualité de l’enseignement novateur est telle que Louis XVI décide d’en faire une école militaire en 1776 pour y éduquer les jeunes aristocrates et en faire de sérieux gentilshommes.

Fichier:Abbaye Notre-Dame de Sorèze dans Monasticon Gallicanum.jpg
Planche gravée du XVIIe siècle représentant l’abbaye Notre-Dame de Sorèze, en France, dans le livre Monasticon Gallicanum.
Lire aussi : Saint-Bertrand de Comminges, le « Mont Saint-Michel des Pyrénées »

Parmi les grandes figures qui laissèrent leurs empreintes dans l’Histoire : Henri de La Rochejaquelin fit ses études à Sorèze.

Le père Lacordaire dirige l’abbaye-école

À la suppression de l’école royale militaire en 1793, les dominicains reprennent l’école sous la direction du Révérend Père Henri Dominique Lacordaire (1802-1861) en 1854.

File:Sorèze - statue de Lacordaire.jpg
Statue de Jean-Baptiste-Henri Lacordaire, Sorèze. Statue de F. Girardet, Lyon 1888. © Guillaume Piolle

L’établissement ferme en 1991 laissant les traces d’une véritable richesse derrière lui et est classé au titre des monuments historiques depuis 1988.

Lire aussi : L’histoire de l’abbaye Sainte-Marie du Désert

Depuis 2015, l’abbaye abrite le musée Dom Robert et de la tapisserie du XXe siècle (rassemblant les œuvres de ce moine bénédictin, maître de la tapisserie), le musée de l’abbaye-école et un hôtel.

De nombreux trésors à découvrir

Abbaye-école de Sorèze
La salle des Illustres de l’abbaye-école de Sorèze. © Wikipedia / JYB Devot

· La Salle des Illustres : édifiée en 1857 par le père Lacordaire, l’ancienne salle des fêtes est l’actuelle salle des illustres de l’Abbaye-École renfermant quelques 48 bustes de personnages illustres ayant notamment œuvré pour cet établissement : Lacordaire, Peyrouse, Caffarelli, Déodat de Séverac…Sur un des murs de la salle, une plaque commémore Lacordaire par une de ses citations :

« Messieurs, nous sommes à une époque où la noblesse c’est le travail. Vous avez des erreurs à vaincre et le monde à gouverner par l’ascendant de l’intelligence et du dévouement. »

· La Chapelle

· L’entrée et la cour d’honneur

· Les salons

· Le réfectoire des pères

· Le cimetière des pères

· Le Parc avec le cèdre de Lacordaire et la serre des pères

· La chambre du père Lacordaire

· Les chambres des élèves, les salles de classe

· Les uniformes, les instruments de fanfare, les tableaux des anciens élèves

Tarifs :
Visite libre
Tarif plein : 8€
Tarif réduit (pour le groupes de plus de 10 personnes, étudiant, pèlerins, partenaires, adhérents, demandeurs d’emplois et personnes en situation de handicap: 6 €
Audioguide (français, anglais, espagnol et allemand) : supplément de 3€
Visites commentées (au-delà des 10 personnes)
Parcours Abbaye-Ecole (1h15) : 9€
Parcours Musée Dom Robert et de la tapisserie du XXIe siècle (1h15) : 9€
Parcours Découverte : Abbaye-Ecole et Musée Dom Robert (2h) : 12€

Horaires d’ouverture :
Tous les jours de 10h00 à 12h30 et de 14h à 18h00.

Événements à ne pas manquer :
Le festival « Musiques des Lumières » en juillet.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ecrivez votre commentaire
Entrez votre nom