Viol collectif : ils sont libérés et fanfaronnent dans une vidéo

3
2335
viol collectif
Avec leurs documents, trois jeunes algériens suspectés de viol collectif, se sont amusés dans une vidéo, à la sortie du commissariat. © Twitter

Ils sont accusés d’avoir participé au viol collectif d’une jeune femme de 18 ans à Bilbao (Pays basque espagnol), le 1er août. Six Algériens, âgés de 18 à 36 ans, ont été interpellés et placés en garde à vue. Mais à leur libération, trois des accusés n’ont rien trouvé de mieux que de fanfaronner dans une vidéo, tenant des propos arrogants et irrespectueux qui indignent et choquent une bonne partie de la population espagnole.

https://twitter.com/Alternativa_VOX/status/1158438981941506048?ref_src=twsrc%5Etfw%7Ctwcamp%5Etweetembed%7Ctwterm%5E1158438981941506048&ref_url=https%3A%2F%2Fwww.bellica.fr%2Fliberes-de-leur-garde-a-vue-pour-viol-collectif-a-bilbao-des-algeriens-fanfaronnent-tout-sourire-devant-les-cameras%2F

« Liberté, shit, la drogue autorisée. Bonnes fêtes, au revoir ! », « Liberté ! Algérie ! On n’a pas de problèmes avec les filles, on ne les b*ise pas violemment ! »,  se sont-ils exclamés, pour ne citer que ça, dans un mélange de langues françaises, espagnoles et basques. 

Lire aussi : Viols. 200 agressions sexuelles par mois à Toulouse

Bien que libérés, les poursuites judiciaires sont toujours en cours et leur libération est soumise à un contrôle judiciaire dans l’attente de leur procès, a indiqué le quotidien espagnol El MundoDe deux leurs complices restent incarcérés. 

3 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ecrivez votre commentaire
Entrez votre nom