Casino : la déshumanisation au profit de la robotisation

0
184
Casino
Vêtements vendus par l'Atelier Parigot reprenant le titre du livre "La France contre les robots", écrit par Georges Bernanos. © Atelier Parigot

Des grandes surfaces aux commerces de proximité, difficile aujourd’hui de trouver des commerçants indépendants. Alors quand les enseignes implantent un nouveau concept, rien ne peut freiner son développement. Casino s’essaie aujourd’hui aux magasins sans vendeurs.  

Depuis le mois d’avril, le supermarché Casino à Saint-Étienne teste le mode automatique. Le premier d’une liste qui risque malheureusement de s’allonger. Aujourd’hui c’est au tour de celui d’Angers de passer aux caisses automatiques le dimanche après midi, ce qui en fait le premier hypermarché à utiliser ce système.

À Toulouse, les enseignes Casino ouvrent désormais 24h/24 et sept jours sur sept. Pour payer, les clients s’adressent aux bornes automatiques où le règlement se fait par carte bancaire, avec pour seule présence : un vigile.

Déjà des magasins automatiques

Un nouveau concept qui peut s’avérer dangereux, menaçant des centaines d’emplois ainsi que la disparition de tout contact humain. Le groupe Auchan a même ouvert des magasins 100% automatiques, sans personnel et sans caisse, le paiement se faisant avec un badge ou par le smartphone. Le premier « Auchan Minute » est en phase de test à Villeneuve-d’Asq (Nord) et possède déjà plus de 300 magasins automatisés en Chine. Carrefour a annoncé vouloir suivre cette mode lancée par le géant Amazone aux États-Unis. 

Lire aussi : Être végan, un mode de vie réellement écologique ?

Les enseignes de supermarché tendent de plus en plus vers la robotisation, pour faire toujours plus de profits au détriment de la qualité de service. Et les petits commerçants en paient le prix for, subissant automatiquement les conséquences dû aux lois du code du travail qui, bien sûr, ne prend pas en compte ce nouveau fonctionnement s’accélèrant un peu partout en France et ailleurs.

En Anjou, l’Alvarium, une association identitaire et sociale qui vient en aide aux sans-abri et aux personnes en situation de précarité, avait mené une action pour dénoncer cette robotisation, il y a quelques mois.

https://www.facebook.com/ALVARIUM.ANGERS/videos/338923083412730/

Simon Croizet. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ecrivez votre commentaire
Entrez votre nom