TFC : Un début de saison encourageant ?

0
137
TFC
L’emblème toulousain veut briller de nouveau.

Après trois matchs, une victoire, un nul et une défaite, quel premier bilan peut-on tirer en ce début de championnat pour le TFC ? Peut-on espérer une saison plus ambitieuse que les dernières ? 

Les saisons se suivent pour Toulouse et, malheureusement, elles se ressemblent de plus en plus, sans que personne ne semble vraiment s’inquiéter ou ne daigne tirer la sonnette d’alarme. Pourtant, une telle série ne peut normalement se terminer que d’une seule façon logique, à savoir la descente en Ligue 2, que le Toulouse Football Club (TFC) a quitté en 2003, après avoir même évolué en National l’année d’avant suite à une rétrogradation administrative. Alors après avoir pris 4 points sur 9 possibles lors des premières journées de championnat, et avant la réception d’Amiens, samedi, cette année pourrait-elle être celle du rebond pour Toulouse ? Avant qu’il ne soit trop tard.

Alors que leurs homologues du rugby, qui viennent de reprendre le chemin de l’entraînement lors d’un match amical, remportaient le titre national l’an passé, les footballeurs, dans un stade sonnant souvent vide, terminaient à une morne 16e place de la Ligue 1, après une saison passée intégralement dans le ventre mou du championnat. Les plus optimistes des supporters pourraient opiner que c’est deux places de mieux que la saison 2017-2018 où ils avaient terminé 18e et avaient dû jouer leur maintien lors de barrages très tendus face au club de l’AC d’Ajaccio. Pourtant, avec 38 points pris, soit une moyenne de 1 point tout pile par match, les Toulousains réalisaient leur deuxième plus mauvaise saison depuis leur retombée ; la plus mauvaise étant celle d’avant avec un total de 37 points.

Des points précieux

Alors, pour éviter d’enchaîner avec une onzième saison anonyme, depuis leur quatrième place en 2009, les joueurs du TFC ont plutôt bien entamé la saison avec d’abord un nul ramené de leur déplacement chez le promu brestois. Mais le déroulé du match va plutôt à l’avantage des Bretons qui ont touché la barre et raté un penalty, alors que Toulouse n’a égalisé qu’à la 89e minute sur un but chanceux de la nouvelle recrue Koulouris. Toutefois, cette abnégation toulousaine était plutôt une bonne nouvelle, car l’équipe de Brest est de qualité. La preuve, les Brestois ont failli ramener les trois points de leur match suivant sur la pelouse de Saint-Étienne, une équipe taillée pour l’Europe, qui a, comme Toulouse, égalisé dans les dernières minutes pour éviter la défaite.

Le match suivant, à domicile face à Dijon, s’est conclu par une victoire 1 à 0 des hommes d’Alain Casanova grâce à un but de Makengo mais, là-aussi, le résultat final n’illustre pas bien la physionomie du match que les Dijonnais ont plutôt dominé. Ironie de l’histoire, le premier match des Dijonnais était aussi similaire à celui face à Toulouse, où ils ont poussé mais ont fini par s’incliner, et là-encore, c’était de nouveau face à l’équipe de Saint-Etienne que ce scénario s’est répété. De là à dire que Toulouse est d’un niveau équivalent à celui de l’ASSE, il y a un pas que nous ne franchirons pas.

TFC
Le Stadium vibrera-t-il ?

Ils ne peuvent que progresser

Malgré tout, avoir pris 4 points est une bonne nouvelle pour Toulouse, car l’effectif toulousain est encore loin d’être rodé. On attend surtout beaucoup de Wesley Saïd, recrue plus chère de l’histoire du club avec ses 7,5 millions d’euros, qui n’a pour l’instant joué que 5 minutes face à Dijon, son ancien club. Car pour l’instant, l’animation offensive du TFC, problème récurrent de ces dernières années, est à la peine. Pour que Toulouse puisse rêver plus haut, il faudra que son capitaine Gradel fasse régulièrement partie des buteurs de la journée pour aider son équipe, et que Saïd s’intègre vite.

Il est trop tôt pour tirer un premier bilan sportif sur l’équipe toulousaine, surtout avant que le mercato ne soit terminé, qui peut encore réserver quelques surprises, mais le bilan mathématique, lui, est bon. Ce n’est pas lors du dernier match à Paris que l’on peut en savoir davantage, tant ce match paraît inaccessible pour les Toulousains malgré les difficultés actuelles du PSG. Mais, dans 3 ou 4 journées, si le TFC parvient à marquer encore de nombreux points tout en s’améliorant dans le jeu, on pourra alors croire à une saison plus ambitieuse que les précédentes. Dans le cas contraire, les supporters pourront s’attendre à une nouvelle année à se battre dans les tréfonds du classement, et avec la peur de descendre jusqu’au mois de mai, mais au moins sont-ils habitués

Marie Zaé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ecrivez votre commentaire
Entrez votre nom