Le jour où Napoléon a mis la Prusse à genoux

0
215

Nous sommes en 1806. La Prusse, animée par un fort sentiment anti-français, est partie seule en guerre contre la France avec l’arrogante certitude de vaincre la Grande armée. Mais dès le 14 octobre, dans les plaines allemandes d’Iéna, l’empereur Napoléon n’en fait qu’une bouchée avant d’entrer triomphalement à Berlin. Retour sur une victoire totale qui marque alors l’anéantissement pur et simple de l’armée prussienne.

Lire aussi : « Le bonapartisme est un patriotisme social progressiste »

► Accédez maintenant au cours en ligne sur Napoléon : https://urlz.fr/aqFR

La Petite histoire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ecrivez votre commentaire
Entrez votre nom