Devenez incollable sur Napoléon grâce à Christopher Lannes

0
130

Christopher Lannes propose dès cette rentrée un cours en ligne sur l’une des plus grandes figures françaises de l’histoire : Napoléon. 

Passionné d’histoire, Christopher Lannes anime l’émission « La petite Histoire » toutes les semaines sur TV Libertés. Depuis fin 2017, il propose en parallèle, aux personnes souhaitant aller plus loin, des cours d’histoire en ligne sur le site Les Ateliers de l’Histoire. Après Jeanne d’Arc, Clovis, Louis XIV, place à Napoléon !

Infos-Toulouse : Vous proposez depuis cette rentrée un cours en ligne dédié à Napoléon. Pourquoi avoir choisi ce personnage principalement ?
Christopher Lannes : Napoléon est mon personnage historique favori et l’épopée impériale mon sujet de prédilection. Il m’a donc semblé tout naturel d’y consacrer un de mes cours. Bien évidemment, il m’a fallu plus de temps pour préparer ce sujet extrêmement riche en événements. C’est pourquoi il est mon quatrième cours après Jeanne d’Arc, Clovis et Louis XIV. Il est aussi le plus fourni !

Comment vont se dérouler ces cours en ligne ? Avec quels moyens agissez-vous ?
Les cours sont disponibles en ligne sur une plateforme ergonomique et interactive. Ils sont disposés en chapitres. Au sein de chaque chapitre : une vidéo de cours, des fiches à télécharger ou imprimer, un audio, des annexes, des cartes et pour finir un QCM numérique. Les inscrits progressent naturellement au fil du cours, jusqu’à l’évaluation finale.

Sur combien d’abonnés misez-vous cette année ?
J’espère faire au moins autant d’inscrits qu’avec mon premier cours sur Jeanne d’Arc, qui est aujourd’hui encore celui qui rencontre le plus grand succès. Nous en sommes à 300 inscrits rien que pour Jeanne. Il n’y a pas de profil prédéfini, ni d’âge prédominant. Tous les amoureux de la France se retrouvent dans ces cours en ligne, avec peut-être un peu plus de femmes pour Jeanne d’Arc !

Napoléon doit être notre « professeur d’énergie »

Quel héritage nous a laissé l’empereur ?
Un héritage immense ! Sur le plan politique et institutionnel, il a su concilier l’ancien régime et les aspirations post-révolutionnaires, faisant de la France un État à la fois moderne et traditionnel. C’est un coup de maître et beaucoup de ses œuvres perdurent encore aujourd’hui. La liste serait trop longue… Mais ce qui, personnellement, m’intéresse le plus, c’est ce qu’il nous a légué en termes de gloire et d’exemple. Maurice Barrès écrivait que Napoléon devait être notre « professeur d’énergie ». C’est tout à fait cela.

Lire aussi : « Le bonapartisme est un patriotisme social progressiste »

Est-ce un modèle à préserver dans notre quête politique contemporaine ? 
Pour moi, Napoléon est, comme l’écrit Bainville, l’homme qui enseigne aux hommes que tout peut arriver. Sa destinée exceptionnelle en est la magistrale démonstration. J’ajouterais qu’il est celui qui enseigne aux Français que rien ne leur est impossible. Quant à ceux qui ne s’en réfèrent qu’au bonapartisme, ils n’ont pas tout à fait tort dans le sens où, pour moi, le bonapartisme est avant tout un pragmatisme politique. Il voit un homme providentiel s’élever lors d’une situation de crise, puis, porté par le peuple, instaurer un régime stable, héréditaire et conservateur ancré sur des valeurs fortes. C’est, à mon sens, un plan de bataille qui s’adapte parfaitement à toutes les situations.

Comment s’inscrire à vos cours ?
Il suffit simplement de se rendre à l’adresse formationhistoire.fr , de sélectionner le cours qui vous intéresse et de s’inscrire. L’accès est immédiat et illimité.

Lire aussi : 10 avril 1814 : pas de capitulation de Soult à Toulouse

Un dernier mot ?
Pour résumer simplement, Jacques Bainville présente l’histoire napoléonienne en ces termes : « une abondance d’événements dans un temps très court ». C’est tout le charme de cette période charnière de l’histoire de France. On y retrouve, avec intensité, tous les ingrédients qui la rendent fascinante, de la gloire à la tragédie.

Propos recueillis par Étienne Lafage. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ecrivez votre commentaire
Entrez votre nom