Emmanuelle Pinatel : « Ensemble nous ferons de Muret une ville rayonnante »

3
421
Emmanuelle Pinatel

Exclusif – À 46 ans, Emmanuelle Pinatel se lance dans l’aventure électorale à Muret, où elle a grandi. Investie par le Rassemblement national, elle compte bien mener une campagne « professionnelle et sereine ».  

Originaire de la région par ses « deux parents », Emmanuelle Pinatel a grandi entre le Muretain et l’Auterivain. Elle est restée « attachée à la beauté de notre patrimoine et à notre art de vivre ». De formation comptable, la mère de trois enfants a travaillé au sein d’un cabinet d’expertise comptable toulousain comme collaboratrice avant de s’orienter vers le service social. Une dernière expérience qui lui a permis de « se rendre compte à quel point les PME/PMI rencontraient des difficultés face à la fiscalité actuelle »

Infos-Toulouse : Vous avez décidé de vous présenter pour les élections municipales à Muret, pourquoi cette ville ?
Emmanuelle Pinatel : Muret est une ville dans laquelle j’ai grandi. Une bonne partie de ma famille et de mes amis habitent Muret, ma sœur y est d’ailleurs née, et je n’oublie pas qu’une partie de mes aïeux y sont enterrés.

J’ai suivi ma scolarité dans le groupe scolaire Joseph-Niel ainsi que mes filles. J’ai fait mes premières brasses à la piscine municipale où plus tard, adolescente, j’y retrouvais mes camarades les mois d’été. Aujourd’hui, je voudrais rendre à Muret la douceur de vivre que l’on y trouvait autrefois alliée avec les progrès réalisés ces dernières années. C’est-à-dire rendre à Muret cette atmosphère résidentielle tout en poursuivant les efforts pour qu’elle ne devienne pas une ville dortoir.

Quels sont vos thèmes privilégiés que vous voulez aborder auprès de vos concitoyens ?
Ce sont plus que des thèmes mais des enjeux majeurs pour le développement de notre ville : celui des commerces de proximité, indispensables à une vie locale, qui subissent chaque jour une concurrence déloyale de la part des grandes surfaces. En cause, la difficulté d’accès, le stationnement payant, les taxes ; à cela se rajoute la délinquance toujours croissante qui sera également un de nos thèmes majeur.

Lire aussi : « Être mère est par définition déjà un engagement »

L’écologie aussi qui touche directement les concitoyens : privilégier les circuits courts en favorisant des commerces de proximité, garder une attention accrue à la propreté et la salubrité de la ville, en instaurant peut-être des locaux de poubelles en dur dans certains quartiers où parfois celles-ci trop abondantes débordent et se déversent.

Enfin se rapprocher des électeurs en proposant des enquêtes et des réunions publiques, voire des cahiers de doléances afin que ceux-ci puissent exprimer leur avis et leurs inquiétudes comme par exemple sur l’usine de traitement de déchets chimiques. C’est toujours en se souciant directement de la volonté des concitoyens que l’on peut effectuer une réelle représentation. D’autres thèmes pourront être traités, d’ailleurs nous distribuerons un questionnaire sur des sujets très variés : chaque préoccupation sera étudiée et traitée.

« Ma campagne se déroulera de façon sereine et professionnelle »

Quelles sont vos ambitions ?
Mes ambitions pour Muret sont très simples : servir Muret. Mes convictions sont là pour m’y aider. Donner une opportunité aux Muretains de pouvoir s’exprimer et aussi de participer activement à la vie publique ; pas seulement que cette élection soit juste un vote suivi d’une passivité des habitants durant tout le mandat. Ensemble nous ferons de Muret une ville rayonnante.

Comment doit se dérouler votre campagne ?
Ma campagne se déroulera de façon sereine et professionnelle. J’offre une alternative, je ne dénigre rien de ce qu’ont fait mes prédécesseurs que les Muretains ont appelés de leurs vœux.

Lire aussi : Municipales : Les scrutins fixés les dimanches 15 et 22 mars 2020

Vous êtes-vous sentis proche du mouvement des Gilets jaunes ?
Le mouvement des Gilets jaunes est une conséquence des politiques menées depuis longtemps, l’État ne cesse de ponctionner les petits et moyens salaires, sans oublier les retraités et indépendants. Les Gilets jaunes sont ceux de la France oubliée et méprisée par le pouvoir en place. Ils s’opposent au « Racket Fiscal », à la baisse du pouvoir d’achat additionnée avec les trajets toujours plus longs jusqu’au lieu de travail (en lien avec la nouvelle limitation de vitesse), la hausse du prix du carburant : une accumulation qui ne permet plus une fin de mois digne, ou ne permet plus d’avoir un train de vie, même modeste, pour la plupart. Toujours plus de taxe pour moins de service public, les gens ne comprennent plus !

« Nous accueillons tous ceux qui sont motivés et engagés pour le bien de notre ville »

Pour certains, Muret devient « un petit Mirail » en particulier dans les quartiers nord de la ville. Comment les Muretains le vivent ?
En effet, et ce sentiment est partagé par nombre de résidents. Durant ces dernières décennies, Muret a pu changer de visage et des quartiers ont vu augmenter leur paupérisation et leur délinquance. Heureusement, ce phénomène ne touche pas la ville entière c’est pourquoi on peut encore y remédier : je propose justement l’installation d’un système de vidéo-surveillance mais surtout d’entretenir un lien direct et étroit avec les forces de l’ordre pour pouvoir agir dans l’effectivité et la durée contre l’insécurité.

Lire aussi : Quentin Lamotte veut mettre fin à la « ville-monde »

Comment agir pour préserver les commerces dans le centre-ville ?
Comme dit précédemment, Muret est une ville qui connait le problème récurrent du stationnement payant à proximité des commerces. Ensuite une mise en valeur du centre-ville et de son patrimoine pourrait d’avantage être menée pour que les Muretains aient du plaisir à marcher en ville et aient l’occasion de remarquer tous les commerces que la ville compte.

Un dernier mot ?
Muret est une ville chargée d’histoire, riche de son patrimoine comme de ses habitants. Quiconque apprécie cette ville aura à cœur de vouloir la développer. Si des Muretains ont envie de s’impliquer pour elle dans la ligne que je vous ai présentée, je les invite à nous rejoindre, nous accueillons tous ceux qui sont motivés et engagés pour le bien de notre ville.

Propos recueillis par Étienne Lafage. 

3 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ecrivez votre commentaire
Entrez votre nom