Debout La France se lance dans la course au Capitole

0
349
Damien Jeanne Debout La France

Exclusivité – Une liste Debout La France est en train de se constituer à Toulouse pour les élections municipales 2020. Une alliance des patriotes mais sans le RN. 

Dans un communiqué, Damien Jeanne, secrétaire départemental du mouvement de Nicolas Dupont-Aignan, appelle « les hommes et de femmes motivés, intègres, patriotes, défendant avant tout l’intérêt des Toulousains » à rejoindre cette liste qui promet « un projet communal clair, précis, reprenant les sujets essentiels des concitoyens. »

Une alternative aux candidats déjà annoncés

« Sécurité, finances, déplacements, développement durable, urbanisme… » seront les thèmes de campagne des candidats DLF, dont la tête de liste n’est pas encore arrêtée jusqu’à présent. 

Lire aussi : Emmanuelle Pinatel : « Ensemble nous ferons de Muret une ville rayonnante »

« Jusqu’à ce jour Les Toulousaines et les Toulousains avaient pour choix, une majorité sortante qui certes a agit sur ces sujets essentiels mais faiblement, sans mesures fermes, une liste RN avec un programme national dont on connait les limites et une gauche qui a déjà démontré toute son incompétence et dangerosité dans les années passées », estime le mouvement de Nicolas Dupont-Aignan. 

Pas d’alliance avec le Rassembement national

Selon Damien Jeanne, la liste devrait réunir « des associations citoyennes, des mouvements patriotes et des Toulousains amoureux de leur ville ». Si dans le reste du département, des cadres du parti devraient enjoindre des listes « d’unions des patriotes », à Toulouse, aucun accord avec le candidat du Rassemblement national, Quentin Lamotte, n’a pu être trouvé. « DLF est un parti indépendant ayant été sollicité à plusieurs reprises mais il ne s’agissait pas d’une véritable union mais plutôt d’un accord par intérêt individuel. Nous nous opposons à cela. Nous souhaitons une véritable une union des patriotes et ce sera le cas à Toulouse sur cette liste certes menée par DLF mais à laquelle participeront plusieurs mouvements et associations ayant pour volonté unique de travailler pour leur commune et exprimer clairement leurs idées », explique le secrétaire départemental. 

Lire aussi : Municipales : Que disent les premiers sondages à Toulouse ?

Aux dernières élections, Nicolas Dupont-Aignan avait recueilli autour de 2,5% des voix sur la commune de Toulouse. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ecrivez votre commentaire
Entrez votre nom