Policiers dans une église : et si la préfecture avait menti ?

0
259
policiers
Capture d'écran Facebook

Et si c’était la préfecture qui n’aurait pas dit la vérité ? Par « inadvertance » ? C’est ce que souligne le site christianophobie.fr, qui relaie la vidéo d’une des personnes réfugiée dans l’église Notre-Dame du Taur, le 1er février dernier. 

Le communiqué de la préfecture, publié samedi 1er février au soir, faisait état « d’un policier », rentré « par inadvertance » dans le sasse d’entrée de l’édifice. Selon les autorités, « Le policier a immédiatement relâché cette femme dès lors qu’il a réalisé qu’il se retrouvait sous le porche d’une église. En aucun cas, il n’a pénétré à l’intérieur de l’église. Il n’a pas franchi les portes battantes qui mènent à la nef. Il n’a procédé à aucune interpellation à ce moment-là. Il n’y a pas eu d’exercice coercitif »

Lire aussi : Gilets jaunes : des policiers interviennent dans une église

Pourtant la vidéo publiée sur le site dénonçant les actes christianophobes, montre une toute autre version. Il n’y aurait pas eu un mais deux groupes distincts de policiers qui serait intervenu dans l’enceinte du lieux de culte. « Lors de la première intrusion, trois policiers d’un groupe situé à droite de la porte d’entrée, et barrant la rue, font irruption dans le sasse », relate le site. Sur les images ont reconnait des CRS, grâce à la bande jaune qui cercle leurs casques et l’écusson porté sur l’uniforme. Les trois fonctionnaires tentent de faire sortir les personnes s’abritant dans le sasse. Et le moindre qu’on puisse dire c’est que ce n’est pas franchement avec diplomatie.

« Hé ! Là vous sortez de l’église. De suite ! »

Les trois hommes se retirent ensuite et font un mouvement de recul face aux manifestants. Mais un autre groupe d’une petite dizaine de policiers se positionnent dans la rue faisant face à l’église Notre-Dame du Taur. Des policiers vraisemblablement de la Compagnie de sécurisation et d’intervention (CSI), reconnaissables à la bande bleue sur leurs casques. 

C’est alors qu’un des officiers commande à l’un de ses hommes d’intervenir. « Là, tu vas les sortir de l’église », remarque-t-on sur la vidéo. Le policier entre dans le porche de l’église en sommant les manifestants : « Hé ! Là vous sortez de l’église. De suite ! ». Il empoigne alors celui qui filme la scène et semble porter un coup, selon les plaintes du cameraman. 

Une version remise à mal

Selon ces images, la version de la préfecture tombe donc à plat. On voit que les policiers de la CSI savaient parfaitement qu’ils entraient dans une église, et le policier n’est donc pas rentré par « inadvertance »

Publiée par Poncet Manuel sur Samedi 1 février 2020

La préfecture aurait-elle omis la vérité de manière à couvrir ses hommes d’une action non-réglementaire ? Ou a t-elle commis un mensonge par inadvertance ? 

Étienne Lafage.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ecrivez votre commentaire
Entrez votre nom