La Cocarde étudiante débarque dans les universités

2
913
cocarde étudiante

La Cocarde étudiante entend s’imposer dans le monde universitaire. Une reconquête de terrain face à la domination politique de la gauche dans les facultés toulousaines. 

De l’université Jean-Jaurès à celle du Capitole, une vingtaine de jeunes étudiants ont décidé de s’engager pour porter la voix des étudiants de droite. Une envie de donner de la visibilité et de se démarquer des partis institutionnels, et des syndicats à la solde des mouvements politiques. 

Infos-Toulouse : Pouvez-vous présenter la Cocarde ?
La Cocarde : La Cocarde étudiante est un mouvement étudiant créé en 2015 à Paris. Depuis l’an dernier, il se développe dans toutes les villes universitaires de France. C’est un mouvement étudiant qui prône la liberté d’étudier, la méritocratie et une lutte anti-blocage. Politiquement, il se base sur la volonté de réunir tous les courants de droite pour parvenir à une union nationale. C’est un mouvement qui se veut patriote et qui est au dessus des partis politiques.

Vous montez une section à Toulouse, sur quelle force comptez vous ?
Au départ il s’agit d’un groupe d’amis qui s’est entouré de jeunes motivés pour insuffler une vague bleue de droite sur la ville rose. Ce sont des étudiants qui ont eu envie de s’engager, d’avoir une nouvelle utilité à travers la vie étudiante. Nous avons aussi recruté des personnes qui subissent directement les dérives de l’extrême gauche avec les blocages.
Nous avons vocation à rassembler la droite toulousaine et ceux qui sont déterminés à construire un projet, et à lutter contre ces incivilités qui nous touchent tous directement en tant qu’étudiants.

Lire aussi : À Toulouse, les droites font bloc face aux antifas

Quelles sont vos relations avec les autres mouvements patriotes locaux ou nationaux ?
Nous avons des affinités avec tous ces mouvements par des membres qui se sont greffés à la Cocarde. On a pu bâtir ce mouvement par le biais des mouvements jeunes toulousains qu’ils soient politisés ou non. C’est indispensable de relier toute la droite patriote toulousaine. Nous ne sommes pas les représentants d’un parti, mais de valeurs et d’une droite qui nous unit.

Quels sont les projets d’action à Toulouse et sur quelles facs comptez vous vous implanter ?
La Cocarde étudiante, ce sera le fait de tracter dans les différents établissements du supérieur pour convaincre de nouvelles personnes. Même si notre groupe est important, il est essentiel de maintenir ce développement et de fédérer un groupe. Ce sera aussi des soirées régulières car nous sommes des étudiants ! D’autres où nous pourrons inviter des personnalités dans le cadre de soirée conférence ou réflexion. Concernant les facultés, il n’y a pas une faculté à plus considérer qu’une autre, nous sommes un syndicat étudiant et toute personne concernée se doit d’être représentée à Toulouse.

Lire aussi : À l’université Jean-Jaurès, la droite est interdite de séjour

Quelle ligne politique défend la Cocarde ? Quelle différence avec l’Uni ?
La ligne politique défendue par la Cocarde est celle d’une droite authentique, conservatrice qui veut sauvegarder à sa nation son héritage culturel. C’est savoir conserver nos valeurs, nos racines et notre Histoire. Une France fière de ses racines qui doit dans ce monde retrouver une réelle souveraineté. L’UNI est la bras étudiant des Républicains. Notre ennemi est commun, c’est celui de l’extrême-gauche qui bloque nos universités. Ce qui nous différencie de l’UNI est notre indépendance partisane, ainsi que notre champ qui est plus large que la leur.

Un dernier mot ?
Si tu es étudiant et sur la région toulousaine, que tu aimerais pouvoir t’engager dans un mouvement étudiant qui va te permettre de débattre, de défendre tes droits et défendre tes valeurs. Alors fonce, rejoins nous et contacte nous sur les réseaux sociaux. Ce sera un plaisir de te retrouver à la Cocarde lors d’une soirée ou d’une action.

2 Commentaires

  1. Bravo !
    En avant pour la reconquête, contre les « NAZI ROUGE » et enfants des bolcheviques, soviets, les grands donneurs de leçons…les créateurs du GOULAG, la prison à ciel ouvert…
    La machine a créer des mégots.
    Oubliez jamais ces vermines, ils sont prêt à tout pour garder leur acquis, quitte à s’allier avec les islamistes pour détruire notre Patrie, la FRANCE.
    Satan est de leur côté, mais Dieu est avec nous.
    Force et courage.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ecrivez votre commentaire
Entrez votre nom