Toulouse : Marianne pendue symboliquement depuis le Pont-Neuf

3
577
Marianne
© Action Française Toulouse

Des militants de l’Action Française se sont levés tôt samedi 29 février. À l’aube, une vingtaine d’entre eux s’est rendue sur le Pont-Neuf pour « dénoncer l’imposture républicaine », en pendant symboliquement un mannequin à l’effigie de Marianne. 

https://www.facebook.com/actionfrancaisetoulouse/posts/962100200851970?__xts__[0]=68.ARC9p89x74Uu-boO4u1b_HGZkzVKU2oQ6wSggu6Hjt5cdDg2JH0wITmGd0XrONozfbF4NO753bB5s4MCDXQY3YkM_kCJUtsO_4vllbeh4byybytrvSmTB_9_yw3iDtJmkvxcVhdW7El-x1unynDfnUFu43mhDMP8v0FePLithJUlpgkrDGJ2BVdvPR-8POn8gRyxsS39UnMgeGInhFYL3IXcvM9rxV0-PFUst6lZil_fFcwJQl4c15cQyCvENqDCbLiBJUEtWsIPXj-hrJ-T_HPxk6dn9nJ0sX7YAhdCHKmgavIU0VKNDV9STENwoDBlP0TE28U2DYRhIsgsvdKET3U&__tn__=-R

Une action « potache », définit elle même l’Action Française qui a fait réagir toute la classe politique. De Georges Méric, président socialiste du Conseil départemental à Jean-Luc Moudenc, candidat-maire de la ville de Toulouse, en passant par Marie-Claude Farcy, secrétaire général du Refuge. 

Même Quentin Lamotte, candidat du Rassemblement national a condamné cette action « pas acceptable »,  « choquante dans l’unique but de rechercher le buzz médiatique ».

3 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ecrivez votre commentaire
Entrez votre nom