Saint Joseph, patron des pères de famille et des travailleurs

0
204
Saint Joseph

Tandis que les catholiques vivent la période du Carême précédant Pâques, l’Église célèbre en ce 19 mars, la fête de Saint Joseph.

Les Saintes Écritures parlent peu de ce saint homme. « Jacob engendra Joseph », c’est tout ce qu’il en est dit au sujet de sa naissance. Elles ne disent qu’un mot de sa naissance, elles n’en disent pas un seul de son trépas. Il était charpentier.

Bien que très discret dans les Saintes Écritures, l’Évangile selon saint Matthieu (Mt ; 1,18-21) décrit : « Marie, la mère de Jésus ayant été fiancée à saint Joseph, se trouva enceinte par l’opération du Saint-Esprit avant qu’ils eussent habité ensemble. Joseph, son époux, qui était un homme juste et ne voulait pas la diffamer, résolut de la répudier secrètement. Il y avait réfléchi, quand l’ange du Seigneur lui apparut en songe et lui dit : Joseph, fils de David, ne crains pas  de prendre avec toi Marie, ton épouse ; car ce qui a été engendré en elle vient de l’Esprit-Saint. Elle enfantera un fils à qui tu donneras le nom de Jésus, car c’est lui qui sauvera son peuple de ses péchés ».

Chef de la Sainte Famille

Saint Joseph fut l’époux de la Vierge Marie bien que Marie eut fait le vœu de virginité, mais elle savait par une Révélation que son alliance avec ce saint homme n’irait jamais à rien de charnel et qu’ils marieraient plutôt leur virginité par un lien commun que leurs corps par le mariage.

Joseph fut donc le père nourricier de l’Enfant Jésus et l’Évangile nous décrit également : « En ces jours-là fut publié un édit de César Auguste, ordonnant le recensement de toute la terre. Et tous allèrent se faire inscrire chacun dans a ville. Joseph aussi monta de la Galilée, de la ville de Nazareth, en Judée, à la ville de David appelée Bethléem, pour se faire inscrire avec Marie son épouse, qui était enceinte. Or pendant qu’ils étaient en ces lieux, le temps où elle devait enfanter s’accomplit ».

Lire aussi : Saint-Bertrand de Comminges, le « Mont Saint-Michel des Pyrénées »

Saint Joseph assista donc à la naissance de l’Enfant Jésus que célèbre la fête de Noël. Saint Joseph est donc le père de la Sainte Famille, mais également le modèle du père de famille, qui protège les siens, accomplit sa mission avec fidélité, obéissance, humilité et responsabilité.

L’Église place la fête civile du travail sous le puissant patronage de Saint Joseph, c’est donc pour cette raison qu’une seconde fête est attribuée à saint Joseph le 1er mai. En effet, il est considéré comme le patron des travailleurs.

Neuvaine à Saint Joseph, patron des causes difficiles :

Ô vous que l’on a jamais invoqué en vain ! Vous qui êtes si puissant auprès de Dieu qu’on a pu dire : « Au ciel, Joseph commande plutôt qu’il ne supplie », tendre père, priez pour nous Jésus ; soyez notre avocat auprès de ce divin Fils dont vous fûtes ici-bas le père nourricier et le protecteur fidèle ; ajoutez  à toutes vos gloires celle de gagner la cause difficile que nous vous confions : déposer ici son intention
Nous croyons que vous pouvez exaucer notre demande en nous délivrant des peines qui nous accablent. Nous avons la ferme confiance que vous ne négligerez rien en faveur des affligés qui vous implorent.
Humblement prosternés à vos pieds, bon Joseph, nous vous en conjurons, ayez pitié de nos larmes ; couvre-nous du manteau de vos miséricordes et bénissez-nous.
Ainsi-soit-il.

Alicia de Ligny.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ecrivez votre commentaire
Entrez votre nom