Confinement : la facture d’électricité va-t-elle exploser ?

0
163
électricité
© Pixabay

Si la consommation d’électricité pour les professionnels est en baisse de 15% par rapport au mois de mars 2019, la facture risque d’augmenter pour les foyers contraints au télétravail. 

Conséquence irrévocable du confinement, des millions de salariés sont obligés de travailler de chez eux sur leur ordinateur. Une fermeture des bureaux qui occasionnent une baisse de 15% de la consommation électrique en France, par rapport à mars 2019 mais qui pourrait faire gonfler la facture d’électricité de 18 à 97 euros par mois de confinement pour les logements de particuliers. 

Lire aussi : Confinement : vers une hausse des divorces ?

Principalement en cause, la surconsommation du chauffage, première source de dépense énergétique du logement, mais également des appareils électriques, l’ordinateur, le lave-vaisselle, la télévision ou les luminaires, indique le site Selectra.info. Une consommation quotidienne inhabituelle quand on estime qu’une majorité de salariés passe au moins 40 heures par semaine sur son lieu de travail ou dans les transports, sans compter les sorties durant le week-end. 

Une augmentation de 18 à 97 euros

L’évolution de la facture ne sera pas la même pour tout le monde et dépendra surtout de la surface du logement dans lequel nous vivons. Ainsi un appartement de 30m², équipé d’un chauffage au gaz naturel devrait voir sa facture augmenter de 18 euros, contre 33 euros pour un chauffage électrique. Un logement d’une surface de 70m² fera gonfler sa facture de 60 euros pour un chauffage électrique et de 26 euros au gaz naturel. Enfin, pour une surface de 120m², la facture augmentera de 36 euros s’il est chauffé au gaz naturel et de 97 euros s’il est équipé d’un chauffage électrique. 

La rédaction d’Infos-Toulouse.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ecrivez votre commentaire
Entrez votre nom