Déconfinement : ce qui nous attend d’ici le 11 mai

0
365
déconfinement michel colas

Lors de sa quatrième allocution télévisée, Emmanuel Macron a prolongé les mesures actuellement en vigueur, annonçant un déconfinement progressif à partir du 11 mai. 

« En mai fait ce qu’il te plaît » dit l’adage populaire. Ce ne sera pas pour 2020. Le déconfinement de la population en France n’interviendra pas avant le 11 mai prochain au minimum, a annoncé Emmanuel Macron lors de son allocution télévisée, lundi 13 avril. 

Une prolongation de quatre semaine qui devrait être rythmée par la présentation d’un plan « d’après 11 mai », d’ici « quinze jours » pour livrer en détail les reprises de l’activité en Hexagone et dans les territoires d’Outre-mer. D’ici là, les Français sont invité à « respecter un confinement le plus strict possible », le Président s’étant félicité jusqu’alors de la discipline de la population, ces dernières semaines. Emmanuel Macron a également assuré que les autorités « font le nécessaire pour fournir le pays en masques et en tests de dépistage », afin que les citoyens puissent disposer de ces outils d’ici au 11 mai. 

Une reprise progressive de l’activité

À cette date, « les crèches, les écoles, les collèges, les lycées » devraient rouvrir progressivement, tout comme une grande partie de l’économie doit pouvoir repartir, a affirmé le président de la République. Il a toutefois précisé que les bars, les restaurants, les hôtes, salles de spectacles, théâtres, cinémas, musées, ne pourront rouvrir à cette date, sans pour autant annoncer une échéance précise. Dans l’enseignement supérieur, les écoles et universités « ne rouvriront pas leurs portes avant l’été », a-t-il indiqué. Les étudiants ne retrouveront les bancs qu’en septembre, au minimum et seront informés progressivement de la tenue ou non des examens. 

Lire aussi : Confinement : un contrôle avec la gendarmerie de Saint-Gaudens

Dans le domaine culturel, particulièrement touché par cette vague d’épidémie, l’échéance minimale annoncée par le chef de l’État est fixée à la mi-juillet. Aucun festival ou événement réunissant un grand nombre de personnes ne pourra se tenir d’ici là. 

Encore des incertitudes

Emmanuel Macron a reconnu avoir encore de nombreuses incertitudes sur l’évolution de la maladie. Mais le plus grand flou concerne les événements sportifs, complètement omis par le chef de l’État. Aucun mot sur la reprise ou non des championnats de football, de rugby ou encore sur le maintien ou non du Tour de France, prévu en juillet. La Fédération française de football doit se réunir mercredi matin pour délibérer sur l’issue des championnats amateurs, qui ne devraient pas reprendre. La question à l’ordre du jour sera : sur quel classement se fier pour désigner les promus ou les relégués. La réponse apportée fera sans nul doute des heureux et des malheureux.  

Revivez l’allocution d’Emmanuel Macron

https://www.youtube.com/watch?v=zqET8QwpTLQ

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ecrivez votre commentaire
Entrez votre nom