Manifester avec les soignants pour commencer le déconfinement

1
539
Soignants CHU Toulouse_-_Station_Purpan_du_tram_T1_(1c)
© DP

Qui dit déconfinement dit retour dans la rue. La CGT et Sud appellent les soignants du CHU de Toulouse à se mettre en grève et à descendre dans la rue, dès le lundi 11 mai, pour protester contre le manque de moyens dans les hôpitaux. 

Lire aussi : « En Italie comme en France, le vrai coupable est le système libéral »

En crise bien avant le début du coronavirus, les soignants n’ont pas oublié leurs revendications. Comme le rapporte La Dépêche, les syndicats dénoncent toujours un manque de moyens dans les services hospitaliers. À Toulouse notamment, les manifestant demandent une réquisitions de masques FFP2 et FFP3, la médicalisation de toutes les entrées des hôpitaux avec questionnaire sur les symptômes, prises de température et fourniture d’un masque et de gel hydroalcoolique pour tous les patients et visiteurs. La liste s’allonge avec la demande de l’ouverture de locaux inoccupés pour des hébergements d’urgence, des primes et la création d’un nouvel hôpital au nord de Toulouse. 

Les revendications nationales ne seront pas mis de côté. Les soignants demandent toujours une revalorisation des carrières, des embauches, des primes et la réouverture de lits fermés. 

Lire aussi : Antoine Font, agriculteur : « Cette crise va recentrer les gens sur les produits français »

Les manifestations se tiendront à partir de 14 heures, sous le slogan « Vous ne confinerez pas notre colère ». Trois points de rassemblement sont annoncés : à Purpan au niveau de l’arrêt de tramway, à Rangueil dans le hall d’entrée, devant l’Institut universitaire du cancer à l’Oncopole, devant la Cité de la santé à La Grave et à Salies-du-Salat dans le jardin.

La rédaction d’Infos-Toulouse.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ecrivez votre commentaire
Entrez votre nom