Municipales : Nadia Pellefigue se retire du second tour

0
439

La tête de liste d’Une nouvelle énergie pour Toulouse, Nadia Pellefigue a annoncé son retrait de la course au Capitole, lundi 1er juin. Antoine Maurice se retrouve donc seul à gauche pour affronter le maire sortant, Jean-Luc Moudenc.

Après plusieurs jours de tensions dans le camp de la vice-présidente du Conseil régional, Nadia Pellefigue a annoncé, lundi 1er juin, son retrait de la course aux municipales. Qualifiée avec 18% des voix au premier tour, la candidate se retrouvait en ballottage défavorable face au maire sortant Jean-Luc Moudenc et Antoine Maurice (Archipel Citoyen). 

Dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux, la tête de liste d’Une nouvelle énergie pour Toulouse fait part de ses « différences et des désaccords » avec Antoine Maurice, notamment sur les questions « majeures » de l’emploi et de l’économie. « Je regrette l’absence de projets importants », estime-t-elle, visant notamment au refus d’Archipel Citoyen de se montrer favorable à la LGV à Toulouse. 

« Je ne serai pas un obstacle au rassemblement »

Cette annonce fait suite à des échanges qui sont restés jusqu’à présent infructueux avec Archipel Citoyen. Nadia Pellefigue avait proposé de laisser la mairie à Antoine Maurice, en s’installant à la tête de la Métropole. « Je regrette aussi de ne pas être parvenu à convaincre Archipel Citoyen de la pertinence de la complémentarité de nos compétences, du pari de la confiance réciproque et de l’enrichissement mutuel de nos projets », a-t-elle déclarée.

Lire aussi : La gauche aux portes du Capitole… en cas d’union

Pour la vice-présidente de la région, « les échanges qui se sont tenus depuis l’issue du premier tour ne me permettent pas de considérer que les conditions sont réunies pour un rassemblement de nos deux listes », affirme-t-elle. Mais dans son camp, ce choix était loin de faire l’unanimité. « Je suis triste de constater que certains se sont affranchis du collectif et ont pu déclarer qu’il n’y avait plus aucun obstacle au rassemblement de nos deux listes, alors même que des désaccords existaient toujours sur le fond et la forme », a-t-elle déplorée.

« Je ne serai pas un obstacle au rassemblement », a assuré Nadia Pellefigue qui laisse le choix à ses colistiers « qui le souhaitent » de fusionner avec la liste Archipel Citoyen. Pour sa part, elle ne sera plus dans la course au Capitole, ni à la Métropole. Actu.fr rapporte que 23 colistiers, ont d’ores et déjà annoncé leur refus de fusionner avec Archipel Citoyen, en signe de solidarité avec leur tête de liste. 

Antoine Maurice « regrette cette décision »

La tête de liste d’Archipel Citoyen a réagit sur Twitter, indiquant « regretter la décision de Nadia Pellefigue », tout en assurant « respecter ses convictions ». Antoine Maurice ne s’y attarde pas plus que ça, en rappelant son cap : « rassembler les Toulousains pour ouvrir une nouvelle ère écologique, sociale et démocratique ».

De son côté, Jean-Luc Moudenc n’a pas encore réagit à cette annonce. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ecrivez votre commentaire
Entrez votre nom