Ces départements, dont la Haute-Garonne, qui portent plainte contre Eric Zemmour

0
1914
Eric Zemmour
Eric Zemmour sur le plateau de CNews, mercredi 30 septembre.

Ils sont président de département et déposent plainte contre l’intellectuel Eric Zemmour pour ses propos tenus à la télévision. C’est la nouvelle mode liberticide qui s’impose en France. 

La mode a été initiée par le président du département de Loire-Atlantique, Philippe Grosvalet, qui a annoncé jeudi 1er octobre, vouloir déposer plainte en sa qualité contre Eric Zemmour, pour ses propos tenus sur la chaîne CNews la veille, à l’encontre des migrants mineurs isolés. « Ils sont voleurs, ils sont assassins, ils sont violeurs, c’est tout ce qu’ils sont. Il faut les renvoyer », avait-il déclaré, avant de préciser sa pensée, face à la réaction de l’animatrice Christine Kelly. « Tous les mineurs isolés ne sont pas des violeurs, des voleurs, vous avez raison mais la responsabilité de la France et du gouvernement, c’est de ne pas prendre le risque », a ajouté Eric Zemmour. Un débat qui fait suite à l’attentat survenue le 25 septembre dernier devant les anciens locaux de Charlie Hebdo à Paris, commis par un faux mineur isolé pakistanais. 

Lire aussi : Montauban : que s’est-il dit entre Brigitte Barèges et Robert Ménard ?

Dans la foulée, SOS Racisme a fait part de son intention de porter plainte, tandis que le gouvernement a dénoncé ses propos par l’intermédiaire de Elisabeth Moreno, ministre déléguée chargée de l’Egalité entre les femmes et les hommes. Le parquet de Paris a également ouvert une enquête, jeudi pour « provocation à la haine raciale » et « injures publiques à caractère raciste ».

Le Département du Gers porte plainte « au nom de la collectivité »

Mais le plus inédit dans cette histoire c’est la mobilisation de certains présidents de conseils départementaux. Après son homologue de Loire-Atlantique, Philippe Martin, président du Département du Gers, a à son tour entamé une procédure judiciaire « au nom de la collectivité ». « Nous déposerons plainte à notre tour contre Eric Zemmour pour son discours de haine, diffusé sur la chaîne de télévision CNews, à l’encontre des migrants mineurs que nous nous honorons d’accueillir, de protéger et de former dans le Gers », a-t-il annoncé sur Twitter. 

Plus de 1.200 mineurs isolés pris en charge en Haute-Garonne

En Haute-Garonne, Georges Méric, le président PS du département a également annoncé son intention de déposer plainte. « Je considère que les propos tenus par Eric Zemmour sont intolérables et inacceptables en France et portent gravement atteinte aux valeurs de la République », a-t-il déclaré. 

Lire aussi : Immigration : près d’un tiers de la population toulousaine d’origine extra-européenne ?

En Haute-Garonne, de nombreux mineurs non accompagnés sont pris en charge. « C’est une politique publique mise en œuvre dans un contexte de migration particulièrement complexe et difficile, liée à un afflux important de ces populations sur nos territoires », ajoute Georges Méric auprès de La Dépêche du MidiAu total, 1.206 mineurs isolés étrangers sont pris en charge par les services départementaux. Le coût de la prise en charge d’un mineur isolé est estimé à 50.000 euros par an, par plusieurs rapports. 

Pour le président socialiste, « il est absolument abject que ce chroniqueur puisse tenir publiquement de tels propos haineux », il demande à la chaîne de « se désolidariser de ce chroniqueur et d’assumer ses responsabilités afin de ne pas participer à cette incitation manifeste à la haine raciale« .

Le passage en question

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ecrivez votre commentaire
Entrez votre nom