Au Mirail, un bar accueille du public malgré l’interdiction

0
242
Les bars et restaurants doivent rester fermer jusqu'à nouvel ordre dans le cadre des mesures sanitaires. Pixabay

En plein cœur du quartier du Mirail, place de Milan, un bar clandestin très fréquenté a été évacué par la police.

Effectuant leur patrouille habituelle, dimanche 3 janvier, des policiers sont tombés par surprise sur un bar accueillant ses clients malgré la fermeture imposée par le gouvernement aux établissements. Selon La Dépêche, une cinquantaine de clients étaient présents et ont rapidement évacué les lieux, cherchant à éviter le contrôle de la police.

Lire aussi : 31 décembre : pas de couvre-feu pour la délinquance

Le gérant, lui, a été appréhendé et devrait être prochainement convoqué par les services administratifs. Il encourt plusieurs centaines d’euros d’amende ainsi que la fermeture administrative de son établissement. Des poursuites pourraient également être engagées pour mise en danger de la vie d’autrui.

Si La Dépêche ne mentionne pas le nom du bar concerné, deux établissements se trouvent sur la place de Milan à Toulouse : le Bar Milan et le 69 Bayburt. Ce n’est pas la première fois qu’un bar clandestin est découvert à Toulouse. Plus d’une dizaine de directeurs de bars avaient en effet décidé de maintenir leurs portes ouvertes lors du deuxième confinement, sans compter ceux qui n’ont jamais été découverts.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ecrivez votre commentaire
Entrez votre nom