Accueil » Comment se débarrasser d’un nid de guêpes maçonnes ?

Comment se débarrasser d’un nid de guêpes maçonnes ?

by Pierre
guêpe maçonne

La nature est remplie d’une multitude d’êtres vivants qui agissent qui participent à son équilibre. Parmi ceux-ci, nous avons la guêpe maçonne qui se révèle être un architecte hors pair. Ce petit insecte, muni d’ailes lui permettant de voler à volonté, est l’un des compagnons quotidiens de l’homme. Sans le vouloir, celle-ci privilégie les coins et recoins aériens de nos abris pour bâtir ses œuvres de maçonnerie. Les guêpes maçonnes sont présentent partout où vous passez.

Qu’est-ce que la guêpe maçonne ?

Encore appelé guêpe solitaire, la guêpe maçonne appartient à la famille des spécidés. Contrairement aux autres espèces qui sont sociales, c’est-à-dire vivant en groupe, les guêpes maçonnes sont solitaires et travaillent seules. Sa particularité, est qu’elle construit des nids pour un but bien défini. Elle le construit à partir de salive et de boue séchée qu’elles puisent de l’argile, du sable ou de la terre. Les guêpes maçonnes réalisent leur abri de préférence dans nos maisons, et c’est pourquoi, il n’est pas rare de la voir faire des activités dans la fissure d’un mur abandonné, sur la branche d’un arbre, dans les trous de ventilation, sur les fenêtres, au coin du mur, au plafond.

Quels sont les traits caractéristiques des guêpes maçonnes ?

À part la différence sociale entre la guêpe maçonne et ses cousines, celle-ci se différencie des autres, à bien d’égard, notamment sur le plan morphologique.

Elle est d’une couleur noire mélangée de rayures jaunes ou d’oranges régulières. Avec ses pattes velues et segmentées de couleur variable selon l’espèce, celle-ci s’agrippe et se fixe solidement à tous les objets de sorte à pouvoir à bâtir son nid si l’endroit lui convient. Les guêpes maçonnes se distinguent très nettement des espèces sociales qui ont plutôt une forme très pleine, bien arrondie grâce à ses ailes et leur forme fine et allongée et leur segment médiaire remarquable. Elles sont munies également d’antennes longues qui peuvent être enroulées ou non.

Quelle est la particularité du nid de la guêpe maçonne ?

Les guêpes maçonnes fabriquent leur nid essentiellement pour l’éclosion de ses œufs. En effet, dans les différentes cellules de son œuvre architecturale, celle-ci va créer les conditions favorables à la croissance et de ses œufs. Elle remplira les cellules de petites proies dont les larves se nourriront en grandissant. Ces proies qui ne sont rien d’autres que de petites bêtes, restent vivantes mais paralysées à cause du venin qui leur a été inoculée par leur prédatrice : la guêpe maçonne qui dans sa vie fabrique au moins une dizaine de nids avant de mourir par la suite.

Retenons que le nid des guêpes maçonnes a deux rôles : servir d’enveloppe de développement aux larves, de même qu’être le grenier dans lequel celles-ci vont puiser pour se nourrir. Dès que les cellules sont remplies par la guêpe maçonne femelle, celle-ci ferme le trou principal du nid pour que les conditions thermiques soient remplies et favorables à la bonne croissance des larves.

Une fois les œufs éclos, les larves vont grandir en se nourrissant des réserves dans le nid jusqu’à maturation complète au bout d’un an minimum. Cette maturation s’accompagne d’une réelle métamorphose. Ainsi, la larve connaîtra l’apparition de ses ailes de même que la formation des mandibules serrées dont elles se serviront pour briser le nid afin de libérer et de profiter des premiers battements de ses ailes.

Est-il dangereux de laisser les guêpes maçonnes s’établir chez soi ?

Il n’y a aucun risque à laisser une guêpe maçonne s’établir dans votre demeure. Elle peut aussi bien s’établir à l’intérieur comme à l’extérieur. La bonne nouvelle est que cet insecte est inoffensif. Toutefois lorsqu’il se sent fortement menacé au moment de la destruction de son nid, il peut bel et bien se montrer agressif contre vous, et même vous piquer. Heureusement, la piqûre des guêpes maçonnes n’est pas dangereuse pour l’homme même si elle peut vous faire mal pendant plusieurs heures. En passant un baume, la douleur et l’inflammation vous passeront assurément.

Si tant est que cela ne vous gêne pas, nous vous conseillons de les laisser créer leur nid dans votre abri pour les raisons suivantes :

  • Les guêpes maçonnes se nourrissent des araignées et d’autres petites bêtes. Ce faisant, elles font, en partie, le ménage pour vous en vous débarrassant de ces bestioles qui peuvent être dangereuses pour vos enfants et vos animaux de compagnie.
  • Elles sont très utiles dans une plantation en jouant le même rôle que dans votre abri : capturer les insectes nuisibles et préserver ainsi votre plantation.

Comment détruire un nid des guêpes maçonnes ?

Vous pouvez le faire vous-même, mais il n’est pas prudent pour deux raisons : s’exposer à l’agression et la piqûre des guêpes maçonnes et ne pas bien le faire. En effet, lorsque vous ne détruisez pas convenablement, c’est-à-dire totalement le nid de cet insecte, le risque qu’il revienne, est très présent. C’est la raison pour laquelle il est recommandé de faire appel à un expert pour effectuer la désinsectisation pour faire partir la guêpe maçonne. Il pourra en profiter et passer toute votre maison au peigne fin et ce service ne vous coûtera même pas la peau des fesses.

En dehors de ces alternatives, vous disposez de ces autres moyens pour atteindre votre objectif :

  • Répandre des clous de girofle dans les endroits favorables : écrasés ou non, ils se révèlent être de très bons révulsifs contre l’invasion de la guêpe maçonne. Si celle-ci s’est déjà installée, les clous de girofle vont la contraindre à aller ailleurs et vous pourrez alors détruire ses nids sans craindre d’être attaqué. Si elle ne l’a pas encore fait, vous l’en empêchez en mettant simplement vos clous de girofle.
  • Brûler du café : les guêpes maçonnes ne supportent pas du tout la fumée du café brûlé comme de nombreux autres insectes. Si vous faites le choix de cette méthode, il vous faudra la répéter souvent pour chasser ses insectes de votre abri.

Lire aussi ces articles :

Laisser un message