Accueil » Prescription du CBD en France : où et comment ?

Prescription du CBD en France : où et comment ?

by Pierre
Prescription de CBD en france

Dans l’Hexagone, le CBD n’est pas interdit contrairement au THC. Ceci grâce au fait que le CBD bien qu’étant psychoactif, ne cause pas d’effets psychotropes chez l’utilisateur. Depuis quelques mois, la France a lancé une expérimentation sur le cannabis médical pour le traitement de certains troubles. De là, il est normal de se poser des questions quant à la prescription du CBD. Cet article se propose de vous en faire savoir un peu plus sur la prescription du CBD.

Législation en France sur le CBD thérapeutique

Tout d’abord, il faut savoir que le cannabis thérapeutique est qualifié de médical pour ses finalités très différentes de celles du cannabis à usage récréatif. Malgré l’utilisation comme traitement de ce type de chanvre dans beaucoup de pays de par le monde, en France, les limitations pour son usage sont beaucoup plus sévères.

D’après un décret du 5 juin 2013 modifiant l’article R. 5132-86 du code de la santé publique sur la prohibition d’opérations portant sur le cannabis ou ses dérivés, l’autorisation de la mise sur le marché d’un de ces produits au cannabis doit se faire par l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament (ANSM) et des produits de santé pour être légaux.

En effet, l’obtention d’un traitement au cannabis dit « ’thérapeutique »’ n’est toujours pas une mince affaire en France. Toutefois, si cette prescription par les professionnels de la santé est extrêmement rare et contrôlée, il y a eu une réelle avancée en 2018. Il faut notifier que le THC en France est toujours une drogue.

Toutefois, ses diverses vertus, ainsi que celles d’autres substances actives comme le CBD se révèlent par de nombreux patients. C’est la raison pour laquelle un comité scientifique a été mis en place pour évaluer la pertinence et la faisabilité de cet usage particulier du cannabis.

Quelles sont les raisons de prescrire du CBD ?

En juillet 2019, l’ANSM a continué son avancée vers les cannabinoïdes tels que le CBD et le THC. Elle a accepté une expérimentation thérapeutique sur un petit groupe de personnes atteintes de maladies graves dont les traitements classiques n’ont pas fait preuve d’efficacité. Cinq types de maladies sont alors retenus pour le test de l’action du chanvre sur les signes spécifiques à ces pathologies : les crises d’épilepsie,  les douleurs neuro pathologiques causées par des lésions dans le système nerveux central ou périphérique, les contractions musculaires dues à un AVC ou à une sclérose en plaque, des soins palliatifs  et des douleurs venant de la chimiothérapie telles que la perte d’appétit ou les nausées.

Personnes pouvant prescrire du cannabis CBD

Les médecins volontaires et spécialisés dans les types de maladies autorisées par l’ANSM pour l’expérimentation de l’usage thérapeutique du cannabis sont les seules personnes pouvant prescrire des traitements au CBD.

Chaque patient bénéficiant de cette thérapie se retrouve inscrit dans le registre national électronique de suivi. Cet enregistrement permet l’étude des effets, du dosage et du type d’absorption du cannabis médical. Ainsi, il est plus facile de déterminer la bonne posologie pour une maladie donnée en fonction d’une personne.

En juin 2020, un communiqué du ministère de la santé a voté à l’unanimité la proposition d’une expérimentation de 2 ans de l’usage médical du cannabis. Suite à la pandémie du Covid-19, cette étude qui devrait commencer en septembre 2020 a débuté le 26 mars 2021.

Prescription du CBD médical

L’expérimentation d’un traitement au CBD doit être soumise à des contrôles assez stricts :

  • les indications très précises des produits utilisés pour le traitement,
  • la composition du médicament administré (concentrations et molécules),
  • les effets secondaires sur la santé,
  • la posologie individuelle en fonction de la pathologie, de la douleur, etc.
  • le mode d’administration.

Le « malade test » ne peut obtenir une première ordonnance de cannabis médical ou de CBD qu’avec un docteur spécialisé et volontaire. Il doit disposer d’un agrément pour l’administration de ce type de médicaments. Cependant, comme la durée de prescription du traitement ne doit jamais excéder 28 jours, le médecin traitant peut ensuite prendre le relais.

Produits au CBD sans ordonnance

D’un individu à un autre, le type de produit au cannabis utilisé et son mode d’absorption seront plus ou moins pertinents pour l’atténuation des symptômes d’une maladie. Le cannabis CBD est donc en plusieurs types de produits. Ils sont classés en deux catégories en fonction de leurs effets.

Premièrement, nous avons les produits à effet prolongé comme les fleurs séchées ou les infusions de feuilles. Avec ce type de produit, il faut attendre le temps de la digestion pour voir les effets du CBD. Toutefois, cela peut prendre du temps. Enfin, nous avons les produits à effets immédiats comme les fleurs séchées de cannabis qui peuvent être vaporisées et l’huile de chanvre qui peut être prise de manière sublinguale.

Il faut notifier que peu d’effets secondaires se constatent lors d’une étude de produits au CBD. Toutefois, il est recommandé d’avoir un avis médical avant de s’auto-prescrire du CBD pour se soulager de certaines affections. Il est aussi important d’éviter les contre-indications avec un traitement classique déjà administré.

Lire aussi ces articles :

Laisser un message