AccueilFormation -EmploiBilan de compétence : c'est quoi et comment le faire ?

Bilan de compétence : c’est quoi et comment le faire ?

Faire un bilan de compétence est la meilleure chose à effectuer avant de chercher à se reconvertir professionnellement ou pour pouvoir aller de l’avant dans sa carrière. C’est une opération que doit faire tout employé qui désire avancer comme il faut dans sa vie de travailleur. Elle est la clé pour avoir une idée précise sur ses aptitudes, son savoir acquis dans son travail actuel ainsi que ses limites afin de pouvoir les améliorer pour avancer comme il faut. Quelles sont les spécificités d’un tel bilan ? Comment le réaliser efficacement ? Découvrez dans cet article toutes les informations utiles sur le sujet.

Faire un bilan de compétence : qu’est-ce que c’est ?

C’est un point que l’on fait sur la profession que l’on a embrassée qui permet la définition d’un projet professionnel ou de formation. Il s’agit d’une sorte d’analyse très bien organisée grâce à laquelle l’on peut déterminer facilement ses différentes aptitudes naturelles et acquises sur plan professionnel ou personnel ainsi que ses diverses motivations. L’objectif premier est de faire un bilan de compétence, c’est d’aider à réussir comme il faut dans sa carrière.

Il fait une liste de toutes ses connaissances et ses aptitudes. Sa réalisation est le plus souvent relative à un changement de métier, au désir d’occuper un poste plus grand, à une perte de son emploi ou à une démission. Il permet de répondre aux différentes interrogations du travailleur pour une meilleure gestion de sa carrière et pour se dénicher un emploi dans lequel l’on sera encore plus épanoui. Pour faire un bilan de compétence, l’on peut recourir à un consultant qui contribuera à mettre en valeur l’expérience du travailleur ainsi que son profil pour des postes donnés. En général, cette opération peut se dérouler au cours du créneau de travail ou en dehors.

Il s’effectue par une structure spécialisée en ligne ou physique. Toute la démarche est confidentielle. Celle-ci propose la plupart du temps des questionnaires minutieusement formulés pour spécifier les motivations, les intérêts et du savoir-faire du travailleur, auxquels ce dernier doit répondre avec sérieux. Faire un bilan de compétence est recommandé avant de se former, avant de chercher à embrasser un nouveau métier ou si l’on constate que l’on n’avance dans sa carrière. Cette procédure peut s’effectuer par tout travailleur du secteur privé ou public ou par toute personne à la quête d’un boulot.

Comment se fait un tel bilan ?

Pour le réaliser, le travailleur peut prendre de son propre chef la décision qu’il soit en CDD, ou en CDI. Cependant, il doit avoir fait au minimum 1 an dans l’entreprise et avoir 5 ans de salariat lorsqu’il est sous un contrat à durée indéterminée. Pour un salarié sous un contrat à durée déterminée, pour pouvoir faire un bilan de compétence, il doit justifier de 2 ans de salariat d’affilés ou non. L’employeur aussi peut l’exiger, s’il souhaite procéder à un reclassement ou s’il compte augmenter les performances de ses travailleurs.

Mais il doit l’organiser hors des locaux de son entreprise. Pour faire un bilan de compétence, l’employé est obligé de tenir informé son patron surtout si l’opération se réalise pendant les moments de travail. La procédure pour cette opération se déroule en trois étapes bien distinctes et peut s’échelonner sur des semaines. La durée de chaque étape varie en fonction des actions à réaliser dans chacune de celle-ci. Toutefois, elle ne doit pas excéder 24 jours au plus.

L’étape préliminaire

C’est la phase de confirmation de l’engagement du travailleur à faire le bilan de compétence. C’est aussi le moment de procéder à la définition ainsi qu’à l’évaluation des divers besoins du travailleur, des actions à effectuer et des conditions d’exécution de ces actions. L’on détermine également les techniques ainsi que les procédés élaborés pour l’opération.

L’étape d’investigation

Au cours de cette partie, le consultant qui se charge de faire le bilan de compétence et le travailleur procèdent à l’évaluation proprement dite des aptitudes, des intérêts, motivations sur le plan personnel et professionnel. Ici aussi, il faut définir les options de d’évolution de l’employé dans sa profession.

L’étape de la conclusion

Elle permet de savoir les résultats de la phase précédente dans les moindres détails. Les parties au bilan profitent pour faire ressortir les divers éléments qui sont capables de contribuer à la réalisation ou non d’un plan professionnel ou de formation. Ils essaient de prévoir les phases de lancement de ce projet.

Toutes ces opérations, pour faire un bilan de compétence se déroulent en des entretiens avec des psychologues agrées, des tests d’auto évaluation et d’évaluation, des travaux de rédaction et de synthèse… Il est important de rappeler que ce travail ne peut être profitable pour le bénéficiaire que si celui-ci s’investit vraiment personnellement au cours de la démarche.

À combien peut-on faire un bilan de compétence ?

Pour effectuer ce bilan, il faut débourser au moins 1 200 à 3 000 euros au maximum. Le prix dépend de chaque cabinet ainsi que de la région dans laquelle il se trouve. La démarche est à payer soit par l’employeur si le bénéficiaire dispose d’un Compte Personnel pour Formation (CPF) qui se constitue par les recettes des heures supplémentaires cumulées du travailleur.

Ceux qui sont à la recherche d’un emploi peuvent se servir de leur CPF lorsqu’ils travaillaient pour faire leur bilan de compétence au cours du chômage. Pour les personnes qui n’ont pas de CPF, elles ont la possibilité de régler par leurs propres fonds les tarifs relatifs à la réalisation du bilan.

RELATED ARTICLES
Continue to the category

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Most Popular