Faible mobilisation chez les pro-migrants ce lundi à Toulouse

0
1258

Ce lundi 24 octobre, sous un temps à ne pas faire sortir un militant de gauche dehors, une petite centaine de personnes s’est réunie sur le square Charles De Gaulle, derrière le Capitole. Sous les banderoles « Les frontières tuent » ou « Ouvrez les frontières », entre 100 et 120 personnes étaient mobilisées à l’occasion de la première journée du démantèlement de la jungle de Calais.

Encadré par le Nouveau Parti Anticapitaliste, Coup pour coup 31, la Voie Prolétarienne, la CNT, le DAL 31, ce rassemblement « n’a pas réuni le nombre de personnes espérées », avoue un responsable. « Nous nous réunirons autant que possible pour que le mouvement s’amplifie », ils seront de nouveau présents ce mercredi.dsc_0149

« Ils sont chez eux », « ce n’est pas les migrants, c’est les flics et les fachos qu’il faut expulser », ces slogans se sont timidement fait entendre devant quelques dizaines de policiers, reconnaissant dans la foule certains perturbateurs habituels. Les passants, interloqués, interrogeaient les forces de l’ordre, ne comprenant pas le sens de ce rassemblement. Leur volonté ? Plus de migrants, moins de résistance.

Si l’on compare les mobilisations contre le plan d’éparpillement des migrants et celle d’hier, c’est un véritable désaveu puisque les défenseurs de l’invasion étaient deux fois moins nombreux que les opposants réunis il y a une semaine à Limoux, petite ville de l’Aude.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ecrivez votre commentaire
Entrez votre nom