Alain Juppé mobilise ses troupes et attaque François Fillon à Toulouse

0
876
Crédits photo : N.B/Infos-Toulouse

Hier soir, salle Jean Mermoz, près d’un millier de personnes, Républicains ou non étaient présentes afin d’assister au Meeting d’entre-deux tours d’Alain Juppé, pendant que dans le même temps son concurrent François Fillon donnait un discours à Lyon.

Avant même d’entrer en scène, un car entier venant de son bastion, Bordeaux entonnait « Juppé Président ! » ou « On va gagner ! ». Au premier rang de la salle, le maire Jean-Luc Moudenc, qui a précisé dans la journée sa volonté de « rester neutre » dans le duel de dimanche prochain, était accompagné de Jean-François Copé, Nathalie Kosciusko-Morizet, tout deux candidats éliminés au premier tour ayant décidé de se rallier à Alain Juppé pour la seconde manche. Après un bref discours de chacun d’eux, le public a eu le plaisir de découvrir le singulier discours d’Isabelle Juppé présentant les valeurs « humanistes » de son mari.

J.L. Moudenc aux côtés de J.P. Raffarin, I. Juppé, N. Kosciusko-Morizet et J.F. Copé.
J.L. Moudenc aux côtés de J.P. Raffarin, I. Juppé, N. Kosciusko-Morizet et J.F. Copé.

Sous un tonnerre d’applaudissements, motivé par le chauffeur de salle d’un soir, Jean-Pierre Raffarin, Alain Juppé est monté au pupitre. Attaquant François Fillon dès les premiers instants, qualifiant le programme de son rival comme « rétrograde et presque arriéré », il s’est alors adressé à ses détracteurs. « J’ai été surnommé Ali Juppé, le grand mufti » se plaignait-il à la tribune, avant de jurer que « la grande mosquée de Bordeaux n’existe pas et n’existera pas » [Une information que vous pouvez constater (ou non) vous même ici ]. Puis le volet familial a été passé en revue. Après que François Fillon ait déclaré être personnellement contre l’IVG, sans pour autant vouloir revenir sur la loi Veil, le maire de Bordeaux lui a répondu que « l’avortement est un droit fondamental pour les femmes qui se sont durement battues pour l’obtenir« . De quoi alimenter la polémique sur ce sujet, ressorti à chaque scrutin par un candidat en difficulté (ex : Mélenchon en 2012, Estrosi en 2015…).

Comptant se refaire une image neuve, lisse et moderne, Alain Juppé s’est attaqué à l’aile droite de son parti. « Je vois qu’une partie de l’extrême droite apporte son soutien à mon adversaire, moi je rassemble une grande partie des Républicains, le Modem et l’Udi. C’est une unité qui nous a toujours permis de gagner » s’exclame t-il, faisant référence au soutien d’Aymeric Chauprade, eurodéputé ayant quitté le Front National il y a plus d’un an, apporté au candidat sarthois.

Après ces multiples attaques, le candidat distancé a récité son programme économique point par point le qualifiant lui-même de « plus réaliste« . Passage à 39 heures travaillées par semaine, contre 35, augmenter le budget de la défense.

Un bus venu de Bordeaux a déposé des supporters d'Alain Juppé qui ont garanti l'ambiance dans la salle Mermoz
Un bus venu de Bordeaux a déposé des supporters d’Alain Juppé qui ont garanti l’ambiance dans la salle Mermoz

Considéré comme « mou » sur la question de la sécurité par ses détracteurs, Alain Juppé s’est montré offensif, hier en annonçant la mise en place de 10 000 places de prisons supplémentaires et l’augmentation de 4 500 postes de policiers. Concernant la légitime défense il souhaite que « les policiers puissent se défendre avec le soutien du gouvernement dans les zones de non-droit ». Attaquant le bilan de François Fillon, premier ministre de 2007 à 2012, le Bordelais a confessé le tort que le gouvernement de l’époque a eu de supprimer la peine plancher et la double peine. Sur l’immigration, il a pour objectif « zéro immigration illégale et de fixer des quotas pour réguler l’acquisition de la nationalité Française« , tout en assurant vouloir « exclure chaque demandeur d’asile dont le dossier a été débouté« . Accusé d’être un complice des salafistes, il a affirmé son désir « d’expulser les imams radicaux étrangers et de fermer les mosquées salafistes« .

Le meeting s’est par la suite achevé par une Marseillaise reprise en cœur, de quoi redonner « la super pêche » à un candidat qui risque de se retrouver dans les choux dimanche prochain.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ecrivez votre commentaire
Entrez votre nom