Nouvelle profanation d’une église à Toulouse

0
1624

Vendredi 20 janvier, une femme s’est attaquée à l’église Sainte-Germaine, avenue de l’URSS. Après avoir cassé du mobilier religieux, elle a sorti un couteau tandis que l’un – des rares – paroissiens présent dans l’édifice tentait de l’empêcher de continuer ses profanations. Il faudra attendre l’intervention de la police pour maîtriser cette femme, internée d’office en hôpital psychiatrique.

Dans un contexte tendu, les églises n’en finissent pas d’être victime de dégradations. Les menaces terroristes n’ont jamais été aussi fortes sur les catholiques, mais rien de suffisant ne semble pourtant avoir été fait pour améliorer leur sécurité.

Un abbé confiait à ce propos sa perplexité sur la sécurité des églises. Au soir de la messe de noël ou lors de l’épiphanie, « aucune présence policière n’a été notée », obligeant les paroissiens à eux-mêmes organiser la sécurisation de l’édifice. Une source policière nous confiait d’ailleurs que les exactions envers les lieux de culte catholique dans la ville rose étaient de plus en plus fréquents, mais que peu d’entre eux font l’objet d’investigations ou même de plaintes de la part des concernés. À croire que même le diocèse n’y croit plus…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ecrivez votre commentaire
Entrez votre nom