Le sultan de Brunéi a été décoré par la ville de Toulouse

0
182
Brunéi
Le sultan de Brunéi, Hassanal Bolkiah, à Sochi (Russie), le 19 may 2016. Crédit photo : russia-asean20.ru

Le sultan de Brunéi, Hassanal Bolkiah, a décidé d’instaurer la peine de mort par lapidation pour punir les actes d’homosexualité et d’adultère. Par cette réforme, il souhaite suivre les principes de la charia. Cet État, moins peuplé que Toulouse (430 000 habitants) comprenant 79% de musulmans est l’une des monarchies les plus conservatrices de l’Asie du Sud-est. 

Lire aussi : « L’imam Tataï est l’illustration d’un laissez-faire inquiétant »

L’ONU et la diplomatie française se sont indignés du nouveau code pénal de Brunéi, prévoyant également l’amputation d’une main ou d’un pied pour les voleurs et la peine de mort pour les insultes envers le prophète. 

Le leader de Brunéi par Dominique Baudis

En visite à Toulouse le 17 février 1996, Hassanal Bolkiah a reçu des mains de Dominique Baudis, le maire de l’époque, la médaille d’or de la ville de Toulouse. Une réception organisée au salon Empire de la préfecture, comme le stipule les Archives de Toulouse. Le monarque est attaché à la ville rose. Sa famille possède quatre appareil Airbus, un A310 et trois A340. 

Lire aussi : « Vendre un paquet de cigarette à celui qui vient de braquer ta supérette c’est rarement une victoire »

D’après Ouest-France, le sultan est également décoré du grade de grand-croix de la Légion d’Honneur, la plus haute distinction de la République. Une décoration remise par le Président de la République, régulièrement attribué à des personnalités pour des raisons diplomatiques et dans une discrétion relative. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ecrivez votre commentaire
Entrez votre nom