Voisins vigilants : que faire pour prévenir les cambriolages ?

1
314
Voisins vigilants
1450 communautés de voisins vigilants sont présents en Midi-Pyrénées, plus de la moitié dans le département de Haute-Garonne. © Voisins vigilants

Nombreux sont les cambriolages perpétrés lors de la période estivale, les malfrats profitant de l’absence des résidents. Thierry Chicha, président et co-fondateur du dispositif Voisins vigilants et solidaires, nous donne quelques clés pour ne plus avoir de mauvaises surprises au retour des vacances. 

En France, un cambriolage se produit toutes les 90 secondes. En ville ou en pleine campagne, dans la nuit ou plus généralement en pleine journée, les cambrioleurs n’ont aucun scrupule pour venir se servir dans les résidences. Et l’été, le phénomène s’accentue avec les départs en vacances. Pour dissuader les voleurs, le dispositif Voisins vigilants et solidaires se met en place dans de nombreuses villes ou villages et apprend ses membres à avoir les bons réflexes face à ce genre de situation. 

Infos-Toulouse : Quel rôle joue Voisins vigilants dans la lutte contre les cambriolages ?
Thierry Chicha : Voisins Vigilants et Solidaires est un réseau social de voisinage qui lutte contre les cambriolages en recréant du lien avec ses voisins. En effet, attentif à leur quartier, les Voisins Vigilants et Solidaires repèrent les événements inhabituels comme par exemple un véhicule ou un individu suspect effectuant du repérage, un portail ouvert alors que les voisins sont en vacances…

Ces faits « suspects » sont alors signalés à l’ensemble des voisins en postant une alerte via la plateforme ou envoyant un SMS via un numéro relais. Cette alerte est ensuite immédiatement retransmise à tous les membres de la communauté, et à la municipalité si elle est une mairie vigilante, c’est-à-dire si elle est adhérente au dispositif.

Les voisins inscrits peuvent également se procurer la signalétique voisins vigilants et solidaires (autocollants, panneaux,…) qui peut avoir un effet dissuasif sur d’éventuels cambrioleurs. Dans les quartiers de Voisins Vigilants et Solidaires, le ministère de l’Intérieur constate une baisse des cambriolages de -40% par an.

Quels conseils donnez-vous aux vacanciers pour éviter de se faire cambrioler chez eux ?
Nous pourrions conseiller aux futurs vacanciers, de prévenir leurs voisins en cas d’absence.
Laisser le moins de signes possibles concernant l’absence du logement : prévoir le ramassage du courrier par un proche, renvoi des appels du téléphone fixe vers le portable, laisser quelques lampes allumées à certains moments de la journée, bien fermer les portes et fenêtres, mais demander à un proche de venir les ouvrir de temps en temps pour assurer une présence.

Lire aussi : Le calvaire des voisins d’un camp de roms

S’ils ont un jardin, laisser traîner le moins de choses possibles à l’extérieur et à la vue. Il y a également l’opération tranquillité vacances qui consiste à prévenir les services de police ou de gendarmerie qui peuvent surveiller le domicile des absents au cours de leurs patrouilles quotidiennes. Enfin, on peut aussi s’équiper d’une alarme ou de la télésurveillance, d’un détecteur de mouvement.

« Vous ne devez prendre aucun risque ! »

Quelle attitude doit-on avoir si nous nous retrouvons nez à nez avec un cambrioleur ?
Tout dépend de la situation. Il ne faut pas tenter un contact physique, car on ne peut jamais prévoir la réaction des cambrioleurs. S’ils se sentent en danger, ils peuvent devenir agressifs. Dans chaque cas, les attitudes à adopter tournent autour de la prudence et du discernement. 

Si vous êtes dans la maison, que vous cuisinez ou vous regardez la télé et que vous entendez des bruits inhabituels. Criez, faites du bruit. Le cambrioleur, surpris et effrayé, partira en courant. Si vous êtes dans la maison, que vous n’avez rien entendu et que vous tombez nez à nez avec un voleur. Soit, ce dernier fuit. Soit, il est armé et il vous menace. Dans ce cas-là, ne dites rien, laissez le prendre tout ce qu’il souhaite… Vous ne devez prendre aucun risque ! Si vous êtes dans votre lit, et que vous entendez des cambrioleurs chez vous. Faites semblant de dormir ! Ne vous levez pas afin d’éviter d’éventuels risques. Malheureusement, vous devez les laisser faire.

Lire aussi : Le dispositif de « participation citoyenne » s’élargit dans le département

Comment intègre-t-on une équipe de Voisins vigilants ?
Pour intégrer une communauté de Voisins Vigilants et Solidaires, c’est très simple, il suffit de se rendre sur le site et de s’inscrire avec son adresse postale, son adresse e-mail et son numéro de téléphone portable (très important pour recevoir les alertes directement par SMS). Vous serez alors rattaché à une communauté s’il en existe déjà une dans votre quartier ou bien nous vous proposerons d’en créer une.

879 communautés de Voisins vigilants en Haute-Garonne

Quid de Toulouse et de la Haute-Garonne. Combien d’équipes et de personnes sont inscrites ? Des municipalités vous soutiennent-elles ?
En Haute-Garonne nous avons 879 communautés de Voisins Vigilants et Solidaires. Sur Toulouse nous en comptons 187. Concernant les voisins inscrits, il y en a 3 768 en Haute-Garonne et 619 sur Toulouse. Actuellement en Haute-Garonne, huit mairies nous soutiennent en étant adhérentes au dispositif.

Un dernier mot ?
Voisins Vigilants et Solidaires est principalement connu pour être une plateforme permettant de lutter contre l’insécurité. Mais c’est également un outil d’entraide entre voisins qui permet d’échanger sur d’autres sujets que la sécurité. Grâce aux outils mis en place, les voisins peuvent également s’occuper de la vie du quartier (organisation des fêtes de voisinage, prochaine réunion de quartier, etc…)

Propos recueillis par Étienne Lafage. 

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ecrivez votre commentaire
Entrez votre nom