L’abbaye Sainte-Marie du Rivet : une histoire à rebondissements !

0
213
Rivet

L’abbaye Sainte-Marie du Rivet est située près de Bordeaux. Elle est la spécialiste des biscuits parfumés et possède une (très) très longue histoire ! Saviez-vous qu’elle existait sous le règne de Charlemagne ?

Allez, Divine Box vous raconte son histoire riche en rebondissements, de sa fondation à aujourd’hui !

L’abbaye du Rivet, située au coeur de l’Aquitaine – Divine Box

Plus de 1200 ans d’histoire à l’abbaye du Rivet ! 

Le saviez-vous ? L’abbaye du Rivet est l’un des plus anciens monastères de France ! Et oui, des archives font état d’un lieu monastique sur place depuis l’époque de Charlemagne (mi-fin VIIIe siècle). Dingue, non ? Et il s’agissait alors probablement d’un monastère de moines bénédictins. Encore aujourd’hui, des vestiges architecturaux prouvent l’ancienneté́ de l’abbaye. On retrouve autour de l’abbaye des fortifications du IXe siècle, et l’église abbatiale date du XIIIe siècle !

Rivet
Ancienne photographie de l’abbaye du Rivet – Divine Box
Lire aussi : L’abbaye Notre-Dame du Pesquié : l’histoire d’un jeune monastère pyrénéen.

Abbaye du Rivet : comme sur des roulettes ! 

Les archives sont rares (vous comprendrez pourquoi dans quelques lignes). Mais l’on sait qu’en 1189, lorsque la communauté́ est affiliée à l’ordre cistercien, le monastère porte déjà̀ le titre de Sainte-Marie. La période qui suit est bien prospère, notamment au XIIIe siècle. En effet, l’abbaye du Rivet reçoit la protection personnelle du pape Urbain IV. Mais aussi les soutiens militaires et financiers des rois d’Angleterre Henri III et Édouard 1er ! Rien que ça ! Le monastère est ainsi érigé en abbaye en 1408 : tout roule au Rivet !

L’abbaye du Rivet a su résister à l’épreuve du temps avec l’aide de puissants soutiens – Divine Box

Les guerres, les guerres, les guerres… 

Malheureusement, les années suivantes sont plus compliquées pour les moines … Et pour cause : la Guerre de Cent Ans fait des ravages dans la région. En 1478 il n’y a plus que cinq moines sur place ! Et rebelote un siècle plus tard en 1593 : les Protestants firent un carnage à l’abbaye en mutilant les moines, détruisant les bâtiments et incendiant les archives. D’où le peu d’informations exactes sur ces périodes… Les quelques moines restants se retrouvent alors dans la misère.

Lire aussi : Monastère de La Garde : l’histoire d’une arrivée dans le Sud-Ouest
Rivet
Le magnifique cloître de l’abbaye du Rivet – Divine Box

L’abbaye du Rivet reprend du poil de la bête 

Malgré́ de beaux efforts au XVIIe siècle pour restaurer les bâtiments et la vie monastique, l’abbaye du Rivet reste toute fragile. En 1702, il n’y a qu’un seul moine sur place ! Louis XIV nomme alors en personne un abbé́ commendataire, ce qui permet à la communauté́ de reprendre du poil de la bête. L’abbaye prospère alors dans le style baroque (la grande mode à l’époque), notamment grâce à l’abbé Benjamin Leclerc de Buffon, frère du célèbre naturaliste.

Porte d’entrée du cloître de l’abbaye du Rivet construite au XVIIIème siècle où est inscrit le mot « paix » en latin – Divine Box
Lire aussi : L’artisanat des moines bénédictins du monastère Sainte-Marie de La Garde

Révolution : le coup final 

Et pourtant, cela ne prend toujours pas durablement : en effet à la veille de la Révolution, il n’y a que deux moines sur place. Les révolutionnaires donnent un dernier coup fatal à l’abbaye. Les cisterciens sont chassés, les meubles dispersés, et l’abbaye du Rivet est vendue comme bien national en 1791. Triste sort… Mais le lieu garde vie, notamment après 1885 où la famille Tamizé prend possession des bâtiments et les restaure grandement ! Ouf !

Intérieur du cloître de l’abbaye du Rivet – Divine Box

Le retour des sœurs ! 

C’est finalement en 1938 que la vie monastique est restaurée pour de bon au Rivet ! Et grâce à… un aéroport ! En effet, dès 1936, les moniales trappistines du monastère de Blagnac à Toulouse ont cherché un nouveau lieu, face à la construction de l’aéroport de Toulouse qui allait menacer la tranquillité́ de leur vie contemplative. Cela fait donc bientôt 80 ans que les sœurs sont arrivées à l’abbaye du Rivet, rendant à la prière ces vieilles pierres marquées par l’histoire. Elles y vivent au rythme de la règle de saint Benoît, entre travail et prière, et y fabrique de nombreux produits monastiques.

La vue lors de l’arrivée à l’abbaye du Rivet, face à l’église – Divine Box
Lire aussi : L’abbaye de Rieunette : quand des amoureux du patrimoine font renaître un monastère millénaire

Découvrez les produits de l’abbaye Sainte-Marie du Rivet 

Les sœurs de l’abbaye du Rivet réalisent toute une ribambelle de produits monastiques et notamment d’incroyables petits sablés au citron. Vous pourrez les trouver au magasin de l’abbaye (Le Rivet, 33124 Auros). Vous pouvez aussi cliquer ici pour découvrir sur la boutique monastique en ligne Divine Box les produits de l’abbaye du Rivet.

Et si vous voulez en savoir plus sur la vie de l’abbaye aujourd’hui ou la réplique de la grotte de Lourdes du Rivet, cliquez ici pour tout connaître sur l’histoire de l’abbaye Sainte-Marie du Rivet.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ecrivez votre commentaire
Entrez votre nom