Lyon. L’ancien préfet d’Occitanie interdit une marche mariale mais pas une conférence « salafiste »

1
1647
Lyon
La marche "Lugdunum Suum" lors d'une précédente édition à Lyon, pour la fête du 8 décembre. © Lugdunum Suum

L’actuel préfet du Rhône, vient de prononcer l’interdiction de l’hommage à la Vierge Marie organisé par les identitaires lyonnais sous la bannière « Lugdunum Suum ». C’est la quatrième fois depuis 2015 que cette montée aux flambeaux de la colline de Fourvière est interdite par la préfecture. 

Elle s’est « toujours déroulée dans une ambiance familiale », justifie pourtant les organisateurs qui entendent « rappeler que le 8 décembre est avant tout une fête enracinée par laquelle les Lyonnais remercient la Vierge pour sa protection à travers les siècles ». Le 8 décembre est en effet la traditionnelle fête des Lumières, où la ville rend les honneurs notamment aux frères Lumière, inventeurs du cinéma. Une fête devenue plus commerciale que spirituelle au fil des années. 

Lire aussi : Étudiant libre : une soirée de soutien à Toulouse après leur agression

Le préfet Pascal Mailhos, qui était en poste en Haute-Garonne de 2014 à 2018, s’est abstenu cette année de prendre un arrêté spécifique à cette marche. Il préfère l’incluer dans un arrêté visant… les Gilets jaunes, considérant qu’il s’agit d’un « défilé revendicatif »

Pas d’interdiction d’une conférence d’un « prédicateur salafiste »

Dans le même temps, le communiqué publié par Lugdunum Suum dénonce la tenue d’une réunion publique « le même jour à Lyon en présence du prédicateur salafiste Nader Abou Anas, pour qui les femmes ne doivent ‘sortir de chez chez qu’avec la permission de leur mari’ et qui considère la musique comme ‘la voix de Satan' », note le communiqué. La préfecture a indiqué « ne pas avoir de fondement juridique » pour pouvoir interdire cette réunion. 

Le préfet Pascal Mailhos a cependant indiqué qu’il sera « très attentif aux propos tenus dans cette réunion ». 

1 COMMENTAIRE

  1. TRES ATTENTIF AUX PROPOS
    A voir comment les divers services de renseignements sont incapables d’identifier « les black bock »l’on peu se poser la question de avoir quelle sera leur capacité a être ATTENTIFS aux propos de l’imam?
    Lyon après Toulouse c’est peut ^tre une promotion mais aussi un cadeau empoisonné !!!!!!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ecrivez votre commentaire
Entrez votre nom