Toulouse : une église profanée, un homme interpellé par le GIGN

1
542
Église Saint-Barthélemy à Launaguet.

Les habitants du quartier Borderouge, au nord de Toulouse, ont sans doute été surpris, mardi 14 janvier à l’aube, lorsqu’une dizaine d’hommes de l’unité d’intervention du GIGN sont intervenus pour interpellé un individu de 25 ans, rapporte France Bleu Occitanie

Lire aussi : Protège ton église : « Nous voulons que les églises soient notre avenir »

L’homme est soupçonné d’avoir participé à la profanation d’une église à Launaguet (Haute-Garonne). Le parquet de Toulouse a précisé que des inscriptions coraniques avaient été découvertes ces derniers mois sur les murs de l’édifice. L’individu qui a été interpellé sans résistance, a été placé en garde à vue. 

La rédaction d’Infos-Toulouse.

1 COMMENTAIRE

  1. Le Coran n’est pas la religion de l’Europe et ne peut pas supplanter le Christianisme. Les actes malveillants contre nos lieux de culte proviennent d’un mouvement anarchique étranger qui sème la zizanie pour simplement démontrer qu’il n’y a qu’un seul Dieu sur la Terre et voudrait imposer ses croyances barbares. L’Islam est à l’opposé des doctrines trafiquées par les sectes coraniques qui veulent bafouer nos valeurs. Si les français accordent des lieux de culte à des terroristes dissimulés dans les mosquées, il faut s’attendre à être envahi par les adeptes de religion fasciste. Des vols, des profanations de tombes : le pillage des églises s’intensifie depuis l’ouverture des frontières ce fameux espace Schengen qui est à la fois une porte d’entrée et de sortie des trésors dérobés partout.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ecrivez votre commentaire
Entrez votre nom