Prison de Seysses : une intervention « gravissime et spectaculaire »

2
414
surpopulation prison
Image d'illustration.

Lundi 25 mai dans la soirée, les agents pénitenciers de la prison de Seysses en poste ont dû maîtriser un forcené dans sa cellule. L’individu a retourné l’arme contre lui mais a pu être sauvé. 

C’est un récit glaçant mais qui illustre la dureté de l’univers carcéral pour les agents pénitenciers. Lundi 25 mai, vers 21h15, le syndicat Force ouvrière pénitentiaire rapporte une intervention « gravissime et spectaculaire », dans la prison de Toulouse-Seysses. 

Selon le communiqué, un détenu retranché dans sa cellule et armé « d’un poinçon maison » souhaitait « en découdre avec du bleu », à savoir des matons. Après avoir vandalisé sa cellule, détruisant les armoires comme les toilettes, l’individu a attendu l’arrivée des agents pour s’en prendre à eux. 

Une intervention sous haute tension

« Le gradé de nuit a avisé la direction de permanence ainsi que l’officier », raconte le syndicat qui précise que seul l’officier s’est rendu sur place dans un premier temps. Trois surveillants ont alors décidé de s’équiper pour aller chercher le forcené. 

Lire aussi : Banderoles : quand la critique du pouvoir vous mène en garde à vue

Durant l’intervention, « l’agent bouclier essuie des lancés de tout objet » de la part du prisonnier, « essuyant des assauts de sa part pour toucher les collègues », raconte le communiqué. Pendant ce temps, les deux autres agents « déménagent » la cellule, à savoir la range un minimum pour pouvoir intervenir dans les meilleures conditions. 

Alors que les agents étaient sur le point de maîtriser le forcené pour le conduire au quartier disciplinaire, celui-ci se donna « un coup de poinçon au niveau de la gorge », indique FO. Un changement de comportement inévitable pour les agents pénitenciers, qui de l’intervention musclée doivent désormais agir en soignants. Ils procéderont aux premiers soins avant l’arrivée des secours. L’homme a pu être sauvé et conduit à l’Unité hospitalière sécurisée interrégionale (UHSI). 

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ecrivez votre commentaire
Entrez votre nom