Ouverture le dimanche : Casino sanctionné par la justice

0
224
Casino

Le tribunal judiciaire de Toulouse a ordonné la fermeture de trois magasins Casino et un Leader Price, après une violation des règles concernant le travail le dimanche. 

Depuis plus d’un an, plusieurs magasins de l’enseigne Casino ouvrent leurs portes 24 heures sur 24 tous les jours, dont le dimanche après-midi. Mais plusieurs commerces devront finalement baisser le rideau à la suite d’une décision du tribunal judiciaire de Toulouse.

Lire aussi : Casino : la déshumanisation au profit de la robotisation

Dans un jugement en référé du jeudi 30 juillet 2020, le tribunal a ordonné la fermeture de quatre magasins le dimanche après-midi, rapporte Actu.fr. Dans le viseur, les Casino des Minimes, du faubourg Bonnefoy et du Pont des Demoiselles, ainsi qu’un Leader Price du quartier Bonnefoy, rue du Pradet. En cas de non-respect de la décision, l’enseigne risque une amende 20.000 euros. Une même sanction est prévue pour chaque dimanche et chaque salarié de trois entreprises de salariés : Lynx Sécurité, Mondial Protection Grand Sud-Ouest et Sud-Ouest Sécurité.

Des agents de sécurité chargés de la fermeture du magasin

En cause, une « violation des règles du repos dominical », constaté par l’Inspection du travail de Toulouse. Les agents de sécurité auraient été contraints de dépasser leurs fonctions, notamment en devant assurer l’ouverture et la fermeture des magasins, malgré leurs seules fonctions de surveillance et de gardiennage. Ils étaient les seuls employés à être présents dans le magasin chaque dimanche après-midi. 

Lire aussi : Crise à Airbus : 3.378 emplois menacés à Toulouse, les filiales emboîtent le pas

De son côté, le groupe Casino a annoncé avoir fait appel de cette décision. En attendant le prochain jugement, les magasins désignés resteront fermés à partir de 13 heures le dimanche. Reste à savoir si cette décision fera jurisprudence. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ecrivez votre commentaire
Entrez votre nom