Grippe aviaire : les volailles confinées dans plusieurs départements

0
655

Le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation a classé 45 départements en risque « élevé » d’introduction de la grippe aviaire par les oiseaux migratoires. En Occitanie, cinq départements sont concernés par l’arrêté. 

L’Aude, le Gard, le Gers, l’Hérault et les Pyrénées-Orientales placés en zone à risque « élevé », face à la grippe aviaire. Les éleveurs des 45 départements concernés sur le territoire sont contraints d’isoler leurs volailles afin d’empêcher leur contamination par des oiseaux sauvages en migration. 

Concrètement, les éleveurs doivent confiner leurs volailles ou poser des filets de protections. Selon l’arrêté publié dans le Journal officiel, ces mesures de restrictions sont justifiées par « la nécessité de prendre des mesures de prévention urgentes et immédiates pour protéger les élevages de volailles français d’une potentielle contamination par le virus influenza aviaire par les oiseaux sauvages en particulier dans les zones à risque particulier ou les départements traversés par des couloirs de migration », précise l’arrêté.

Lire aussi : La longue descente aux enfers des agriculteurs sur grand écran

Sont concernés les départements suivants : l’Ain, l’Ardèche, l’Aude, le Bas-Rhin, les Bouches-du-Rhône, le Calvados, les Charente-Maritime, la Côte d’Or, les Côtes-d’Armor, les Deux-Sèvres, la Drôme, l’Eure, le Finistère, le Gard, le Gers, la Gironde, la Haute-Marne, la Haute-Saône, la Haute-Savoie, le Haut-Rhin, l’Hérault, l’Ille-et-Vilaine, l’Isère, le Jura, les Landes, la Loire, la Loire-Atlantique, le Maine-et-Loire, la Manche, la Marne, la Mayenne, la Meurthe-et-Moselle, la Meuse, le Morbihan, le Nord, le Pas-de-Calais, les Pyrénées-Atlantiques, les Pyrénées-Orientales, le Rhône, la Saône-et-Loire, la Savoie, la Seine-Maritime, la Somme, le Vaucluse et la Vendée. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ecrivez votre commentaire
Entrez votre nom