De Lorette à Toulouse : Notre-Dame au secours de l’aviation

0
513
La Sainte Maison de Lorette, en Italie.

Entre crise économique et attaques politiques, le milieu aéronautique est au cœur de la tourmente. Les aviateurs peuvent cependant compter sur la protection de Notre-Dame de Lorette, qui veille sur la profession depuis 1920.

Le 10 décembre, l’Eglise catholique célèbre la translation de la Sainte maison de Lorette. Un miracle qui se serait produit en 1291, lorsque la maison, où aurait eu lieu l’Annonciation et donc la conception de Jésus par le Saint-Esprit, est transportée de Terre Sainte jusque sur les côtes de l’Adriatique. La petite ville de Lorette devient alors le principal lieu de pèlerinage marial d’Occident, avant d’être supplantée par les grands lieux d’apparition comme Lourdes ou La Salette.

Lire aussi : Jean Mermoz, du mécanicien à « l’archange » de l’aviation

En 1920, le pape Benoît XV dédie la profession d’aviateur à Notre-Dame de Lorette, invoquant l’image de la translation, la Sainte maison ayant quitté terre pour atterrir plusieurs milliers de kilomètres plus loin. L’année 2020 est donc une année de jubilé : cela fait cent ans que la Vierge Marie protège les aviateurs, de Jean Mermoz aux pilotes de ligne d’Air France. A cette occasion, une messe solennelle a été célébrée, à la chapelle Notre-Dame du Férétra, édifice mis à disposition de la Fraternité Saint-Pie X à Toulouse. 

Le premier pilote est Toulousain

Ce jubilé trouve un écho particulier dans l’assistance, dont une partie est liée de près ou de loin au secteur de l’aviation. Si Toulouse est considérée aujourd’hui comme une place forte de l’aviation, elle le doit à Airbus mais surtout à Clément Ader. Cet ingénieur originaire de Muret est le premier à avoir réussi l’exploit de faire voler un engin plus lourd que l’air, le 9 octobre 1890. Il s’est en effet élancé dans le parc du château de Gretz-Armainvilliers (Seine-et-Marne), à bord de l’Eole, son avion à hélice conçu entièrement par ses soins, qui décolla pour atterrir quelque 300 mètres plus loin.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ecrivez votre commentaire
Entrez votre nom